Un bureau flexible rime-t-il avec productivité ?

"Lorsque les travailleurs peuvent s’affranchir du lieu et du temps de travail, ils en ressortent souvent plus satisfaits et plus impliqués." (Emely Theerlynk, HR Research Expert chez Securex)

Les travailleurs belges sont enclins à rester plus longtemps actifs quand ils peuvent décider eux-mêmes quand et où ils vont travailler. Cette satisfaction paie également en termes de résultats pour l’entreprise. Voilà ce qui ressort d’une enquête réalisée par Securex. Mais où préfèrent-ils donc travailler ? Et dans quelles conditions un lieu de travail flexible devient-il plus productif ?

Actuellement, un travailleur sur trois peut choisir ses heures et son lieu de travail. Néanmoins, neuf sur dix déclarent qu’ils resteraient actifs plus longtemps s’ils pouvaient choisir eux-mêmes l'endroit où effectuer leurs prestations. La plupart d’entre eux opteraient pour le télétravail, à savoir travailler depuis la maison. Telles sont les conclusions d'une étude menée par Securex auprès de 2.088 salariés et de 162 employeurs sur le marché belge.

Plus de bénéfices

Selon Securex, cela engendrerait plus de bénéfices pour les grandes entreprises. "Lorsque les travailleurs ont l’opportunité de travailler affranchis du temps et de l’espace, ils se sentent généralement plus satisfaits et impliqués", affirme Emely Theerlynk, HR Research Expert chez Securex. Le travailleur est plus productif et plus orienté vers le client, avec pour principal effet de meilleurs résultats financiers."

Selon Frederik Anseel, Professeur en psychologie des organisations et des industries à l’Université de Gand, les entreprises offrent trop peu de flexibilité à leurs collaborateurs. Souvent, un lieu de travail flexible revient simplement à intégrer des paysagers professionnels, un espace de travail divisé où règne le principe du cleandesk et où chacun s’installe et se connecte là où cela lui convient. Mais ces paysagers sont-ils efficaces ?

Bruit et manque d'intimité

Pas toujours car des inconvénients y sont associés. Pour beaucoup, un bureau flexible engendre des bruits supplémentaires et une perte d’intimité. Si la communication entre collègues est indispensable, l’excès de celle-ci est aussi nuisible au travail et notre concentration en pâtit. Ce qui influence également la productivité dans le sens négatif du terme.

Les travailleurs doivent parfois se transformer en explorateurs, ce qui est à nouveau synonyme de perte de temps. Entamer chaque journée à un bureau différent est un véritable enfer pour les personnes dont la surface de travail est en ébullition permanente. La localisation des collègues n’ayant plus leur propre lieu de travail se résume à nouveau à un gaspillage de temps et s’avère être une source de perturbation inutile. Il en est de même pour la recherche du local disponible où téléphoner à l’aise ou de l'encroit où tenir une réunion dans des conditions favorables. Un bureau flexible devenant un endroit sans structure est tout simplement irritant.

Plus de communication et d’implication

Un bureau flexible ne présente-t-il aucun avantage ? Si, il s’agit d’un espace plus ouvert, plus grand et surtout plus éclairé. Plus d’ouverture – moins de mur, plus de vitres – améliore la communication et accélère la transmission des connaissances. Les travailleurs assis les uns à côté des autres établissent des contacts stables et plus efficaces. D’où une plus grande implication et moins d'écarts entre collaborateurs et managers, ceux-ci faisant partie du paysager.

flexibele werkplek 

De plus, un tel espace engendre aussi des gains sur le plan financier : l’employeur a moins d’espace à financer. Une société comptant un effectif de 30 personnes mais dont seulement 20 viennent au bureau tous les jours aura besoin de moins d’espace et de moins d’ordinateurs. Les packages de logiciels admettent des prestations à partir de différents endroits, et ce également depuis la maison. La seule condition est que le logiciel fonctionne correctement. L’espace de travail perd de son atout si celui-ci n’est pas rapide ou lorsque des erreurs se produisent.

Plantes et bar à café

Les employeurs devraient penser plus loin que le simple espace de travail flexible. Selon Quartz, la productivité au bureau peut être améliorée grâce à certains arômes et certaines couleurs, ainsi qu’en enrichissant les lieux de sons et d’images. Lorsque nous sommes entourés de plantes et exposés à la nature, nous sommes plus satisfaits et donc plus efficaces.

Steelcase, un spécialiste en environnement de travail, a introduit le concept du WorkCafé, à savoir un espace informel à l’intérieur d’un bureau existant. Il combine une touche "comme à la maison" avec l’atmosphère d’un bar à café et le soutien technologique quand celui-ci est requis. Un véritable bol d’oxygène pour beaucoup de travailleurs, selon Steelcase.

Quoiqu'il en soit, si le bureau flexible n’a pour objectif que de réduire les coûts, il est préférable que l’employeur ne démarre pas le projet. La question est la suivante : quel est le rôle du bureau flexible et pour quels travailleurs est-il le plus approprié ? Le degré d’implication est un bon ingrédient de satisfaction pour de nombreux travailleurs. Osez leur demander ce qu’ils trouvent de leur bureau et les endroits où ils préfèrent travailler. C'est à ce moment-là qu'un espace de travail flexible deviendra vraiment productif.

(EH) (SC) 

Plus d'info Lieu de travail

23/03/2018