Travailler dans un laboratoire : du technologue au chauffeur

En mai 2018, le laboratoire médical Bruylland a déménagé ses quartiers généraux au parc Benelux de Courtrai. Cette entreprise familiale flamande compte également une succursale à Ypres. L'analyse d’échantillons et la visite des médecins font partie de leur quotidien.

30 juillet 2018

Partager

"Les gens veulent particulièrement être actifs dans un environnement doté d'une culture d'entreprise ouverte et innovante" (Karen Bruyland du laboratoire médical Bruyland).

Le laboratoire est actif dans différents domaines de la biologie clinique tels que l'hématologie, la coagulation, la chimie, la microbiologie et la toxicologie. Il est aussi reconnu pour ses analyses judiciaires. Les échantillons sont collectés quotidiennement auprès de médecins et de vétérinaires. Les résultats des patients sont contrôlables 24 heures sur 24 via un serveur de résultats sécurisé.

Emplois à temps partiel

>Le laboratoire médical Bruyland compte 70 employés, ce qui représente environ 50 équivalents temps plein. La majorité sont des femmes et occupent souvent des postes à temps partiel. Karen Bruyland, qui dirige l'entreprise avec son frère Sven, explique le type de profils actifs dans son laboratoire. "Le catégorie la plus importante est celle des technologues de laboratoire qui effectuent des travaux analytiques. Nous employons aussi des secrétaires médicaux."

Mais les profils dans un laboratoire médical sont souvent plus variés que vous ne le pensez. "La direction et le management sont composés de biologistes cliniques et de collaborateurs qui ont suivi une spécialisation après leurs études universitaires", explique M. Bruyland. "Nous faisons également appel à des chauffeurs pour le transport des échantillons et deux informaticiens font également partie de notre équipe."

Léger progrès

Selon Karen Bruyland, le taux de roulement du personnel au laboratoire est relativement faible et certains employés sont en service depuis plus de trente ans. "Évidemment, nous avons affaire à des grossesses, à des retraites ou à des congés maladie et nous devons ensuite chercher des remplaçants mais nous ne recrutons pas continuellement de nouvelles personnes."

Il existe toutefois des possibilités pour les stagiaires. Chaque année, deux stagiaires peuvent acquérir de l'expérience dans l'entreprise en tant que technologues de laboratoire médical. Si cela se passe bien, cela peut aboutir à un contrat permanent.

Processus numérisés

Les processus du laboratoire médical Bruyland ont beaucoup évolué au fil des années. Les investissements continus dans les nouvelles technologies conduisent à une amélioration constante de l'organisation. Les processus technologiques sont hautement automatisés et informatisés. "Nous nous engageons à créer un environnement informatique convivial et intuitif afin que les employés, jeunes ou moins jeunes, puissent travailler en douceur avec les différents systèmes. Si de nouveaux appareils sont achetés, nous offrons toujours une formation approfondie."

Comment un tel laboratoire peut-il trouver les bons employés dans un marché du travail plutôt restreint comme la Flandre occidentale ? Selon Karen Bruyland, le caractère innovant de l'entreprise est une valeur ajoutée pour attirer de nouveaux employés. "La rémunération est bien évidemment un élément important", admet-elle. "Ensuite, les gens veulent particulièrement être actifs dans un environnement doté d'une culture d'entreprise ouverte et innovante. Le déménagement dans le parc Benelux nous offre plus de perspectives à ce niveau."

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.