Travailler comme freelance : les bonnes pratiques au quotidien

En tant que freelance ou entrepreneur indépendant, on fait quasiment tout soi-même : créer son entreprise, organiser la prospection, réaliser les ventes, gérer les clients, etc. Assumer tous ces rôles demande une bonne gestion du quotidien.

Basés sur l'expérience de quatre freelances, voici quatre conseils pleins de bon sens...

Un espace dédié, fait pour durer

Vous avez besoin de vous concentrer et vous devez être efficace. Pour cela, et tous les freelances vous le diront, il vous faut un espace dans lequel vous avez tout le matériel, tous les outils et tout le confort nécessaires. Un espace isolé, de préférence. Si vous n’avez pas les moyens d’acheter du mobilier ou si vous vivez dans un petit appartement, vous devez malgré tout aménager un endroit rien que pour le travail. Vous envisagez une activité durable ? Alors, n’installez pas un bureau éphémère pour une activité éphémère.

La rigueur, votre unique salut

L’autonomie est sans conteste la première source de satisfaction des entrepreneurs indépendants. Cette autonomie a un prix : tout dépend de vous et personne n’est là pour vous tenir la main. Les difficultés, des impayés ne se résoudront pas tout seuls. Il faut s’en charger sinon ils feront boomerang !

Astuce : saucissonnez vos journées. Prévoyez, par exemple, des plages ‘administratives’ pour empêcher que ces corvées ne vous démotivent pas au mauvais moment et tuent ainsi votre productivité.

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt

Maintenir une bonne cadence de travail est plus facile quand on est bien organisé. Soyez régulier, créez des habitudes, donnez de la structure à votre emploi du temps. Le temps est un élément très important à maîtriser et, à ce propos, démarrer tôt sa journée de travail fait partie des bonnes pratiques à mettre en œuvre absolument. C’est une condition pour se mettre au rythme de ses clients, de ses fournisseurs, d’organisations utiles, etc. Si vous n’êtes pas encore disponible à 9 heures du matin quand des clients appellent, vous donnez une mauvaise image. C’est également un moyen d’empêcher que l’activité professionnelle empiète sur la vie privée.

Construire des relations

Animer son réseau et prospecter sont deux choses distinctes ! Vous risquez d’embêter vos interlocuteurs si vous restez trop dans une démarche de vente. Etudiez ce que vos relations espèrent vraiment obtenir et réfléchissez à la façon dont vous pourriez les aider.

>> A lire également : « La règle 1 du networking »

(sdb) - Source : les témoignages recueillis par blog-emploi.com 

Plus d'info Indépendant & Activité complémentaire

25/10/2013