Travailler au Royaume-Uni et en Belgique: similarités et différences

Nos amis de chez Dice – recruteur spécialisé dans l’informatique – ont rencontré Valeria Lymar qui a travaillé à Gand, en Belgique, et à Londres, au Royaume-Uni. Elle a partagé son expérience avec nous, les coups durs comme les moments de bonheur, ainsi que son point de vue sur les vies très différentes qu’offrent les deux villes.

23 mars 2016

Partager

Valeria Lymar
“en belgique, la lourdeur des taxes est très décourageante. pour les personnes qui n’ont pas encore fondé de foyer et n’ont pas de gros besoins médicaux, les taxes représentent une importante charge." (valeria lymar, chef de produit informatique, marketing et logistique à la vlerick business school)

Valeria est chef de produit informatique, marketing et logistique à la Vlerick Business School de Gand. Elle nous dévoile son expérience.

Valeria, où avez-vous travaillé à Londres ?

Valeria : “Après avoir obtenu un master en management à l’UCL je me suis trouvée face à différentes options. Je me suis d’abord essayée à la mode et à l’évènementiel. J’ai commencé en tant qu'assistante d'une équipe de designers russes à la Fashion Week de Londres. Ce fut une expérience exceptionnelle, j’ai donc décidé de continuer dans cette direction. J’ai ensuite eu la chance d’être impliquée et de travailler pour la très connue ‘Pradasphère’, une exposition d’un mois tenue au magasin mythique Harrods.”

“Après cela j’ai travaillé dans une agence de recrutement spécialisée dans le luxe pendant plusieurs mois. Comme l’évènementiel était une partie de mon travail qui me passionnait, j’ai décidé de me spécialiser dans ce domaine en faisant un stage en évènementiel dans un cadre universitaire – à L’UCL Bartlett School of Construction and Project Management.”

Qu’est-ce qui vous a le plus plu à Londres ?

Valeria : “Il y a beaucoup de choses que j’aime à Londres. Les opportunités d’emploi et les activités qu’offre la ville sont fantastiques. C’est très dynamique et cosmopolite, ce qui permet de rencontrer des personnes aux parcours différents, d’assister à des évènements et d’avoir toujours quelque chose d’intéressant à faire.”

“C’est aussi très pratique pour voyager en Europe et au-delà. Enfin, j'ai surtout apprécié les nombreuses distractions et les heures d’ouverture tardives des différents magasins, cafés, restaurants et autres.”

Des points négatifs ?

Valeria : “La dynamique de Londres peut parfois être stressante et épuisante. Etre toujours pressé permet difficilement d’avoir une vie équilibrée. Côté professionnel, il est important de noter que la compétition est très rude.”

Où avez-vous travaillé en Belgique ?

Valeria : “Je me suis installée en Belgique il y a presque un an. Je suis pour l’instant chef de produit marketing, informatique et logistique à la Vlerick Business School. Vlerick propose plusieurs programmes et services à ses clients. Le département de formations professionnelles pour les cadres où je travaille conçoit des programmes de management de haute qualité pour les professionnels qui souhaitent approfondir leurs connaissances dans un sujet particulier.”

Quels sont les domaines qui offrent le plus d’opportunités de carrière ?

Valeria : “Je dirais que cela dépend vraiment de l’industrie. Londres a plus d’entreprises présentes dans divers secteurs offrant de bonnes possibilités d’évolution. Par exemple, quand je voulais travailler dans la mode, Londres a été l'endroit parfait. Je ne pense pas que j’aurais eu les mêmes opportunités en Belgique. De plus, Londres a toujours été pionnier au niveau de l'adoption des meilleures technologies, des meilleures idées, etc. C’est aussi une des raisons pour lesquelles les gens veulent y vivre et y travailler.”

S’il ne fallait considérer que le salaire, quelle ville choisiriez-vous ?

Valeria : “Cela dépend du type d’emploi que l’on recherche, des attentes que l’on a dans la vie, si on a une famille. Les salaires à Londres sont clairement plus hauts mais le coût de la vie l’est également. C’est très confortable si on gagne bien sa vie et que l’on n’a personne à sa charge. On peut pleinement profiter de tous les avantages qu’offre Londres.”

“En Belgique, la lourdeur des taxes est très décourageante. Pour les personnes qui n’ont pas encore fondé de foyer et n’ont pas de gros besoins médicaux, les taxes représentent une importante charge. Selon moi Londres convient très bien pour les études et les quelques années qui suivent, pour gagner de l’expérience. Ensuite, partir dans un pays calme comme la Belgique semble être un meilleur choix.”

Quelles sont les différences majeures entre les deux pays ?

Valeria : “Le Royaume-Uni est plus prospère, plus avancé et développé. Là-bas on se sent vraiment à la pointe dans tous les domaines et les meilleures choses y arrivent toujours en premier. C’est très riche, il y en a pour tous les intérêts, salaires, etc. La Belgique est beaucoup plus calme dans ce sens. Le dynamisme du Royaume-Uni lui fait défaut (Londres en particulier). Une autre différence vient de la barrière de la langue. Comme une grande partie de la population parle soit français soit néerlandais, il est assez dur de s’intégrer dans la communauté à moins que l’on parle l’une de ces langues.”

Quelles sont les plus fortes ressemblances ?

Valeria : “Les deux pays sont cosmopolites avec une grande communauté d’expatriés et des multinationales. La localisation est aussi avantageuse pour voyager et prendre de courtes vacances.”

Après avoir découvert le point de vue de Valeria, quelle ville choisiriez-vous : Gand ou Londres?

(cs/rb) - En collaboration avec Dice 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.