Travail intérimaire : une solution valable mais souvent méconnue

Les travailleurs confrontés à la fermeture dramatique d’une entreprise où ils ont travaillé toute leur vie doivent surmonter leur choc et ne savent souvent pas vers qui se tourner. Ce n’est qu’après le premier effet de surprise que l’on réalise qu’il faut chercher un autre emploi. Selon Anke Ulens, Directeur Général du groupe Vivaldi's Interim, dans ce cas-ci l’intérim peut être une solution.

12 février 2013

Partager

Cherchez du travail intérimaire
« avoir travaillé pendant des années auprès du même employeur nous ferme souvent les yeux sur les opportunités parfois pourtant présentes dans notre propre environnement. le chercheur d’emploi peut donc faire appel à un bureau d’intérim. » (anke ulens, directeur général du groupe vivaldi's interim)

« Après un licenciement, il est important de recommencer assez vite à postuler. Vous montrez ainsi que vous ne restez pas figé sur votre échec, que vous êtes ouvert et motivé à retourner travailler. Dans cette optique l’intérim représente un bon tremplin : vous avez ainsi une meilleure vue sur les opportunités du marché de l’emploi de votre région », explique Ulens. « Celui qui est resté longtemps chez le même employeur ne sait souvent pas quelles sont ses possibilités dans son propre environnement Le chercheur d’emploi peut donc se tourner vers l’intérim. »

En outre, Anke Ulens l’observe. La connaissance que les travailleurs ont accumulée pendant des années chez leur ex-employeur peut parfois encore être utilisée ailleurs comme telle. « Un homme de 54 ans se fait licencier après avoir fait carrière dans le secteur du métal. Il vient nous trouver récemment. Pas plus d’une semaine plus tard, il décroche un job auprès d’un acteur de niche qui fournit du sur mesure dans le même secteur que son ancien employeur. C’est bien la preuve qu’il faut s’informer. Nous éclairons les chercheurs d’emploi sur les différentes possibilités dont ils ne soupçonnent peut-être pas l’existence. Il y a sur le marché des types d’entreprises envers lesquelles des travailleurs de grandes entreprises devraient rester ouverts, surtout lorsqu’ils licenciés par leur employeur. Nous les y encourageons. »

"Ce que l’on ne connaît pas est mal vu"

Pourquoi ne pense-t-on pas directement à l’intérim après un licenciement (collectif) ? « Selon moi, c’est que si l’on a longtemps travaillé auprès d’une même entreprise, on a toujours pensé que son poste était acquis à vie », explique Ulens. « Ils ne sont jamais demandés ce que l’intérim pourrait leur offrir. L’inconnu devient tout simplement mal vu. »

Ils ne savent par exemple pas que beaucoup d’entreprises font appel au secteur intérimaire pour des engagements à durée indéterminée. Plus de 50% des jobs intérim évoluent vers un contrat fixe, selon Anke Ulens. « Pour augmenter vos chances, songez donc sérieusement à activer ce canal. »

>> Alors, consultez nos offres d'emploi intérimaire sur Jobat.be. 

Mais ce n’est pas toujours si simple, lorsque l’on se retrouve à la rue après des années de service, d’entrer dans un bureau d’intérim. On a tendance à penser que chacun sait comment travaille une société d’intérim. Mais souvent les gens ne connaissent pas bien le travail intérimaire et ne sont pas parfaitement informés. Je conseille donc de poser explicitement la question : ‘comment cela marche chez vous ‘ ? »

Le fonctionnement d’un bureau d’intérim en pratique

Pour illustrer le fonctionnement d’un bureau d’intérim, Anke Ulens explique les différentes étapes à suivre :

  1. CV
    En entrant dans une agence intérim, il est préférable d’avoir votre CV en poche. La plupart des travailleurs victimes de licenciement collectif bénéficient d’outplacement : ce sont des spécialistes qui les aident à rédiger leur CV. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez demander de l’aide en matière de CV au consultant de votre bureau intérim.
  2. Premier entretien
    Si vous voulez consacrer un peu de temps à discuter avec un consultant, le mieux est de fixer rendez-vous. Vous évitez ainsi d’arriver à un moment inopportun et de ne pas pouvoir bénéficier de toute son aide.
  3. Opportunités
    Sur base de votre CV et de l’entretien, le consultant du bureau d’intérim établit les opportunités d’emploi accessibles à quelqu’un qui témoigne de vos connaissances et de vos compétences.
  4. Emplois locaux
    Le consultant trouve un certain nombre de jobs dans votre région ? Il envoie alors votre CV aux entreprises qui vous intéressent.
  5. Entretien avec le client
    Si votre profil correspond à celui que recherche le client du bureau intérim, en principe vous serez contacté pour un rendez-vous auprès de l’employeur. S’il est concluant, vous pourriez vite vous retrouver au travail !

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.