Traiter ses collègues comme des chiens : bonne ou mauvaise idée ?

coockie

Vous pouvez faire à vos collègues tout ce que vous voulez. Avec un sourire, un hochement de tête approbateur, une couque, un cadeau ... peu importe. Comme pour les chiens, une récompense, cela marche toujours !

Dans le livre sur l’éducation des chiens ‘Don’t Shoot the Dog!: The New Art of Teaching and Training’ (Ne tirez pas sur votre chien : le nouvel art de l’éducation et de la formation’) l’auteur, Katen Pryor, écrit que ses techniques de motivation sont applicables aux chiens, aux dauphins et … aux humains.

Pour faire faire aux autres ce que vous voulez, utilisez une de ses techniques d’affirmation positive. Un sourire, un hochement de tête approbateur, une couque, un cadeau… Les 8 techniques de motivation de Karen Pryor peuvent être utilisées pour vous débarrasser de vos collègues difficiles, sachant que l’une sera plus efficace que l’autre.

8 manières de se débarrasser de collègues désagréables

1. “Tirer dessus”

Efficace ? Cela marche toujours mais cela ne résout pas pour autant le problème sous jacent.

La manière la plus brutale de mettre fin au comportement indésirable est d’éliminer votre collègue. Mais ne pensez pas tout de suite au pire, voyons, changer de département ou une lettre de remerciement peuvent faire des miracles. Vous ne serez plus jamais confronté à l’attitude déplaisante du collègue en question, ceci dit personne n’en retirera quelque chose.

2. Punir

Taux de réussite ? Cela ne marche presque jamais.

La logique derrière la punition est double :

  • modifier la motivation de la personne punie dans l’espoir que son comportement va changer de peur de subir d’autres punitions à l’avenir
  • confirmer votre supériorité et votre domination sur la victime

3. Blâmer

Efficacité ? Médiocre.

Technique très populaire : faire quelque chose de désagréable quand on n’obtient pas le comportement voulu. Que pouvez-vous obtenir avec des gestes d’avertissement, des froncements de sourcils et des critiques ?

4. Nier

Efficace ? Parfois beaucoup (pour les collègues qui parlent beaucoup), parfois pas du tout.

Nier et étouffer les réactions, c’est très efficace pour stopper des propos indésirables. Ne réagissez pas aux plaintes, propos vexants, disputes et harcèlements. Ils vont disparaitre tout seuls simplement parce que la réaction souhaitée se fait attendre.

5. Inculquer un comportement lié inconciliable

Efficacité ? Surtout chez les athlètes et les éleveurs d’animaux

Comment veiller à ce que votre chien arrête de mendier lorsque vous mangez ? En lui apprenant à aller se coucher ailleurs lorsque vous êtes à table. Dormir et mendier sont inconciliables, et ainsi vous éliminez le comportement indésirable. Un peu difficile toutefois sur le lieu de travail ...

6. Lier le comportement à un ordre (sans jamais le donner)

Efficace ? Marche à la perfection chez les dauphins.

Apprenez à un animal à manifester un comportement suite à un ordre déterminé. Si vous ne le donnez jamais, vous pouvez éliminer le comportement. Mais votre collègue n’est pas un dauphin, espérons-le.

7. Réagir positivement sur le reste

Efficace ? Oui.

Pryor utilise même la méthode pour se débarrasser lors des coups de fils barbants de sa mère et pour modifier le contenu de leurs conversations. « Les discussions portaient la plupart du temps sur ses problèmes. J’ai arrêté de réagir à ses plaintes et à ses pleurs (méthode 4 : nier) et je réagissais positivement à tout ce qui n’était pas plainte. Deux mois plus tard nous riions et trouvions du plaisir à nos conversations hebdomadaires.

8. Changer de motivation

Efficacité ? Elevée

C’est la raison fondamentale pour laquelle les gens changent leur comportement et c’est aussi la meilleure méthode de toutes. Pryor : « Les fumeurs arrêtent de fumer parce que leur motivation disparaît ou lorsque leur raison d’arrêter (par exemple, la peur du cancer) dépasse celle de fumer.

Un collègue qui vient se plaindre chez vous tous les jours, vous pouvez essayer de le motiver à changer son comportement par exemple en lui faisant craindre de vous perdre comme ami ou en le motivant à aller papoter ensemble de choses et d’autres à la machine à café.

(sc) - Sources : Express.be 

Plus d'info Collègues

26/12/2012