Top 10 des problèmes psychosociaux au travail

L'année passée, l'IDEWE – le plus grand service externe de prévention et de bien-être au travail – a reçu 1.965 plaintes relatives à des problèmes psychosociaux. Il s's'agit d'une augmentation de 15% par rapport à 2015.

Dans 4 cas sur 10, il était question de conflits au bureau suivi de moqueries (18%) et de stress à cause d'une charge de travail trop élevée (12,5%).

Nature des plaintes relatives à des problèmes psychosociaux (en 2016) :

  1. Conflits : 40%
  2. Moqueries : 18%
  3. Stress dû à une charge de travail trop élevée : 12,5%
  4. Burn-out : 8%
  5. Problèmes de comportement : 4,2%
  6. Problèmes n'étant pas liés au bureau : 3,8%
  7. Violence psychique (verbale) : 3,5%
  8. Réintégration après un congé maladie : 2,2%
  9. Harcèlement sexuel sur le lieu de travail : 2%
  10. Violence physique : 1,4%

Plus d'attention à la prévention et à la sensibilisation

La plus forte augmentation recensée l'année passée était celle du nombre de plaintes relatives au stress et à la charge de travail excessive. Il était de 244 soit 38% de plus que l'année précédente. Toutefois, en chiffres absolus, l'IDEWE remarque que la plupart des dossiers sont relatifs à des conflits ou à des problèmes de communication (792).

"Ici aussi, nous observons une forte croissance : 18% de plus par rapport à 2015. Les conflits et les tensions entre collègues existeront toujours. Il est important de trouver rapidement des solutions afin que ces comportements ne se transforment pas en harcèlement pur et dur. L'instauration d'un climat de bien-être psychosocial au sein de l'entreprise peut certainement aider", explique Hilde De Man, responsable de la discipline à l'IDEWE.

Enfin, une légère augmentation est recensée au niveau des plaintes relatives à l'intimidation sur le lieu de travail : 3% de plus que par rapport à 2015 (350). Ces moqueries prennent place sous forme de potins, d'insultes ou d'exclusion lors de différentes activités. Des recherches antérieures effectuées par l'IDEWE en 2014 ont montré que, chaque semaine, une personne sur cinq devait faire face à des problèmes similaires. "Voilà une raison suffisante pour sensibiliser activement les travailleurs et appeler à un comportement plus respectueux en milieu de travail", conclut Hilde De Man.

(eh/jy) – Source : IDEWE 

Plus d'info Santé , Comportement indésirable au travail , Stress , Détente , Heureux au travail

27/03/2017