Surfer au bureau à des fins privées coûterait 6.656 euros

La plupart d’entre nous se sentent un peu coupables de surfer au bureau pour des raisons d'ordre personnel. Les smartphones, les tablettes et les longue heures passées derrière un écran ne font bien évidemment qu'accentuer les tentations. Cependant, un peu de détente ne fait de mal à personne, n'est-ce pas ?

Inconvénients

Visiblement, le 'surf privé' ne serait pas si inoffensif qu’il n’en a l'air. Le travailleur européen moyen consacrerait 50 minutes par jour sur internet à des fins personnelles alors qu’il est au bureau. Cela entraîne bien évidemment des effets néfastes sur la productivité. 50 minutes de navigation quotidienne feraient chuter la productivité de 10,2%.


Olfeo, l’entreprise ayant réalisé une enquête sur la consommation d’internet au sein de différentes entreprises, compte que ces 50 minutes conduisent à une perte d’au moins 5 semaines de travail par an. La note annuelle pour l’entreprise s’élèverait à 6.656 euros par collaborateur.

Sites les plus populaires

Personne ne sera surpris d’apprendre que Facebook est, en Europe, le numéro 1 des sites les plus visités pendant les heures de bureau. YouTube et Wikipedia suivent dans le classement. En Belgique, le personnel est surtout intéressé par les blogs et les forums tandis que l’Allemand moyen visitera davantage des sites d’actualité. La population active en France serait, selon l’enquête, moins attirée par les réseaux sociaux.

Nuances

Même si Olfeo prétend qu’investir du temps dans le surf à des fins privées est moins productif, certaines études démontrent le contraire. Olfeo a intérêt à prouver aux employeurs que des membres du personnel surfant à des buts privés coûtent de l’argent. L’activité principale de l’entreprise est de fournir des logiciels permettant aux organisations de bloquer certains sites pour leurs employés ainsi que d’analyser et de filtrer le comportement des travailleurs sur le net. Les avis quant à l’effet de la libre consommation d’internet sont donc partagés.


(eh/sc) Source : Express.be 

Plus d'info E-mail , Médias sociaux , Détente , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle , Vie privée

05/03/2018