Suis-je obligé de prendre une pause à midi ?

lunch devant le pc

Continuer à travailler le midi pour partir plus tôt à la maison sans avoir pris de pause lunch. Trop beau pour être vrai ou permis ?

S’enfiler un jambon beurre le midi au bureau ou manger sur le pouce en voiture, beaucoup le font. Mais est-ce intelligent ? Ne prestez-vous pas ainsi des heures supplémentaires non payées ?

Accorder une pause à midi, c’est obligatoire. « Laisser les collaborateurs au travail n’est en principe pas autorisé », raconte Kristiaan Andries du centre de connaissance de SD Worx. « Les pauses doivent en plus, comme l’horaire, être communiquées dans le règlement de travail. Cela signifie que l’inverse aussi n’est pas autorisé, un travailleur doit prendre sa pause à midi, car c’est une obligation légale et le règlement de travail doit être respecté. »

Sauter la pause à midi ou manger sur le pouce derrière son bureau et quitter plus tôt, n’est donc pas autorisé.

Pause à midi non payée

L’employeur est tenu d’accorder une pause à tout travailleur qui a presté depuis six heures. « Cette pause sera idéalement accordée avant que la limite ne soit atteinte mais doit au moins être donnée au moment où les six heures sont écouléees. La plupart des pauses repas ne sont pas payées », explique Kristiaan Andries.

« Pour les prestations inférieures à six heures, aucune pause n’est requise. Mais une CCT peut en accorder une pour des périodes de travail plus courtes, les règles peuvent donc différer d’un secteur à l’autre ou d’une entreprise à l’autre. »

Exemples

  • Les travailleurs d’une entreprise de nettoyage (comité paritaire 121) bénéficient d’une pause non rémunérée de 15 minutes après quatre heures de travail.
  • Lorsque dans les entreprises de construction (comité paritaire 124), on travaille en pause de trois équipes successives, chaque équipe reçoit une demi heure de break à midi pour laquelle le salaire normal est payé.
  • Pour un ouvrier moyen de la construction (qui ne travaille pas en pause) le break n’est pas rémunéré.
  • Dans les imprimeries (comité paritaire 130), les prestations journalières normales doivent être interrompues par une période de repos sans solde d’une demi heure minimum.

S’il n’y a pas de CCT, alors un travailleur reçoit au minimum un quart d’heure de pause au plus tard une fois que les 6 heures de travail sont écoulées. Pour la plupart des employés, c’est ainsi (comité paritaire 218). Même si dans certaines entreprises, d’autres règles peuvent être définies.

Plus de pause pour les jeunes

Les règles sont plus sévères pour les jeunes travailleurs. Il s’agit des mineurs d’âge qui ont 15 ans ou plus et qui ne sont pas soumis à un enseignement de plein régime. Les jobstudents plus jeunes que 18 ans tombent donc sous cette règle.

  • Lorsque le temps de travail atteint plus de 4h30, ils ont droit à une pause d’1/2 heure.
  • Lorsque le temps de travail atteint plus de 6h, la pose dure une heure dont une 1/2h doit être prise en une fois.

(sc) 

Plus d'info Réglement de travail

10/08/2012