Seuls les Grecs et les Italiens travaillent moins que les Belges

Les travailleurs belges sont inefficaces pendant un tiers de leur carrière. Dans la zone euro, seuls les Grecs et les Italiens font pire qu'eux.

Le Belge n'est efficace que deux tiers de sa carrière

Les employés belges ne travaillent pas pendant un tiers de leur carrière et sont soit au chômage, malades, en crédit-temps, etc. Il n'y a pas de véritable différence en fonction du sexe : les hommes ne travaillent pas pendant 30% de leur temps tandis qu'il est question de 37% pour les femmes.


En comparaison avec d'autres pays, la carrière des Belges est relativement courte. Le Belge moyen est actif pendant 33 ans. Dans la zone euro, seuls les Grecs et les Italiens font pire. En revanche, les Hollandais travaillent près de 40 ans et les Suédois arrivent même à 41 ans.


Telles sont les observations relatives à une étude au sujet des pensions menée par le bureau fédéral du plan.

Ne pas travailler mais tout de même cotiser pour sa pension

Comment cela se fait-il ? Tout simplement parce que les Belges font un usage fréquent des des périodes dites 'assimilées'. Il s'agit de moments où vous ne travaillez pas mais lors desquels vous cotisez pour votre pension. Certaines de ces périodes sont entièrement financées par l'employeur, comme par exemple le salaire garanti pour les employés. D'autres telles le chômage ne sont pas ou partiellement remboursées.


Les périodes 'assimilées' les plus importantes pour les travailleurs sont le chômage (avec ou sans complément d'entreprise, à savoir l'ex-retraite anticipée) et l'incapacité de travail (maladie et invalidité, maladies professionnelles, accidents du travail). Pour les personnes indépendantes, les périodes 'assimilées' les plus importantes sont la maladie et l'invalidité (74% d'hommes, 86 (!) pourcent de femmes), les périodes d'études (41% et 14 %), et le service militaire (12% pour les hommes).


Chez les fonctionnaires, il existe une règle générale selon laquelle toutes les absences rémunérées ainsi que la plupart des congés sans solde donnent droit à la pension.

Employé vs fonctionnaire

Selon l'étude, il apparaît que respectivement 30 et 37% du temps de travail des hommes et des femmes récemment partis à la retraite est assimilé. Cela diffère fortement par rapport aux indépendants pour lesquels il est question de 3% et 5%. Au niveau des fonctionnaires, cela avoisine les 10%.


Les différences évidentes entre les régimes de retraite ne peuvent pas simplement être comparés entre elles. Chaque système étant très différent au niveau de ses propriétés et des pratiques administratives.


C'est ainsi que les périodes de maladie (de longue durée) des employés et des indépendants sont inclues dans le calcul de la retraite. Au niveau du régime des fonctionnaires, elles sont intégrées dans le calcul de la pension si elle concerne une indisponibilité relative à un handicap physique.

Et maintenant ?

La population belge vieillit et les pensions sont de plus en plus sous pression. Les réformes gouvernementales sont d'ailleurs établies dans le but de faire travailler les Belges plus longtemps : l'âge de la retraite a été augmenté et les systèmes de départ anticipé du marché du travail ont également été revus. En même temps, le but est d'en venir au traitement des périodes assimilées.


En automne, le ministre des pensions Daniel Bacquelaine (MR) fera une proposition de réforme qu'il présentera aux partenaires sociaux.


(eh/jy)

Plus d'info Carrière , Travailler plus longtemps

22/09/2016