Seul 1 Belge sur 6 travaille régulièrement à la maison

Télétravail

Plus de la moitié (56%) des Belges actifs aimeraient travailler au moins une fois par semaine à domicile. Dans la pratique, seul un sur six (16%) le fait. Voilà ce qui ressort d’une étude de Jobat auprès de 5.333 travailleurs belges à l’occasion de la Journée nationale du Télétravail* le 8 décembre.

Sept travailleurs interrogés sur dix disent qu’ils ne travaillent que rarement ou jamais à la maison. Seuls 16% le font de façon structurée (au moins un jour par semaine). En revanche, il y a une grande demande pour davantage de télétravail. Sept Belges actifs sur 10 veulent justement pouvoir travailler plusieurs jours par semaine à la maison. 56% au moins un jour par semaine.

Les raisons de ne pas travailler à la maison concernent la disparition des contacts avec les collègues (56%) et l’absence des logiciels et documents nécessaires. 43% des travailleurs déclarent que leur employeur n’autorise pas le travail à la maison.

Les embouteillages sont flamands

Les avantages du télétravail sont évidents. La suppression de la migration pendulaire est le principal avantage (55%), même s’il concerne essentiellement la Flandre (74%). Les travailleurs wallons (30%) subissent manifestement moins d’embouteillages. D’autres avantages appréciés sont la liberté d’aménager soi-même son temps (54%) et un meilleur équilibre travail-vie privée (41%).

Pour le moment, le travail à la maison est perçu plutôt comme une faveur (73%) que comme un droit (34%). Seuls 7% des travailleurs trouvent que leur employeur stimule activement le télétravail. Plus de la moitié disent que le même employeur ne prend aucune mesure en vue de faciliter le travail à domicile (ordinateur portable, Internet, accès à domicile au réseau de l’entreprise, …).

Si le patron peut le faire …

Plus la fonction est élevée, plus la chance de travailler à la maison est grande. Les chefs directs de nos répondants (20%) travaillent justement un peu plus souvent à la maison que ces derniers (16%). Les chefs qui travaillent eux-mêmes à domicile sont plus indulgents. Les travailleurs dont le chef travaille au moins une fois par semaine à la maison suivent nettement plus (37%) le même rythme que les travailleurs dont le chef ne travaille que rarement ou jamais à la maison (10%).

(wv)
* La Journée nationale du Télétravail est une initiative d’AOS Studley, Getronics, Microsoft et PriceWaterhouseCoopers.
 

Plus d'info Télétravail

06/12/2011