Selon Google, en quoi consiste un bon manager ?

Organiser un management équilibré n’est pas toujours évident, c’est également ce qu'a découvert Larry Page, le CEO de Google.

Les géants de la technologie ne sont pas immunisés contre la lourdeur des structures ni contre les rapports professionnels inefficaces. Lorsque Larry Page prit les commandes de Google il y a 14 ans, il remarqua le grand fossé existant entre les managers et le personnel. Il comprit que cela influençait l’entreprise dans le mauvais sens et licencia tous les managers.


Cependant, cela ne produisit pas les résultats escomptés auprès du géant informatique. Bien qu’une structure de middle management ne fonctionne pas bien au sein d'une entreprise technologique, un revirement complet de la situation n'est pas non plus une réponse.


Ils veulent néanmoins quitter cette lourdeur structurelle pour les raisons habituelles rencontrées auprès de telles entreprises. Eric Flatt, ingénieur en logiciels chez Google, explique pourquoi c’est si difficile : "Nous sommes une entreprise construite par les ingénieurs et pour les ingénieurs." Ceux-ci veulent en général s’occuper davantage du design et du débogage des programmes et systèmes. Ils préfèrent ne pas communiquer avec les patrons, ni s’occuper de la paperasserie ou encore du suivi et de la supervision d’autres personnes.

Le Projet 'Oxygène'

Laszlo Bock, vice-président des ressources humaines chez Google, a décidé de lancer le programme 'Oxygen Project'. Celui-ci est censé aider à identifier des manières d’optimaliser le management. En effet, il veut que la structure managériale épouse la culture typique de Google, et ce de la manière la plus organique possible. Le projet livra les résultats espérés, et les HR conclurent du projet qu’il serait utile que les managers adoptent 9 habitudes.


Les chefs d’équipe obtenant de bons résultats dans ces 9 catégories ont aussi des équipes plus performantes. Les managers avec de moins bonnes notes voient quant à eux leurs collaborateurs régresser. Le département RH de Google a décidé de mener des enquêtes régulières afin de mesurer la qualité des supérieurs auprès du personnel.

Quelles sont les 9 qualités sur lesquelles les managers ont été testés ?

  1. Feedback concret : les managers doivent suffisamment monitorer leurs collaborateurs afin de les aider à optimaliser leurs prestations
  2. Moins de micro management : certains détails à d’autres niveaux ont intérêt à être confiés aux travailleurs eux-mêmes
  3. Respect du travailleur individuel 
  4. Garder une vue d’ensemble : ils veillent à ce que leurs équipes se concentrent sur les résultats importants et les objectifs prédéfinis
  5. Transparence et instructions : que ce soit par eux-mêmes ou au travers d'autres responsables, ils partagent régulièrement les informations importantes avec leurs équipes
  6. Evaluation : au minimum tous les 6 mois, les perspectives de carrière sont rediscutées avec chaque membre de l’équipe
  7. Orienté objectif : ils communiquent des objectifs clairs à leurs équipes
  8. Expertise : Ils disposent de l’expertise technique nécessaire afin de pouvoir gérer leurs équipes avec efficacité
  9. Valorisé : ils sont susceptibles d’être recommandés à d’autres collègues par leurs collaborateurs

(EH) (SC) Sources : Express.be / hbr.org 

Plus d'info Collègues , Patrons , Travail d'équipe , Evaluation , Développement personnel

18/05/2017