Sauter un repas, cela ne paie pas

lunch

Les collaborateurs qui sautent un repas ne sont pas seulement moins en forme mais en fonction de leur état au travail, la note pour l’entreprise peut même être salée

Rien qu’en Grande Bretagne, continuer à travailler sans pause de midi coûte à l’entreprise 50 millions de livres en raison du manque de concentration et de productivité, c’est ce qu’a chiffré l’assureur soins de santé Bupa.

40 minutes de productivité de perdues

Selon l’enquête, seulement 30% des travailleurs prennent le temps de faire une pause pour le lunch, le reste reste scotché au bureau. Un bon tiers des personnes interrogées dit avoir subi la pression de leur manager, qui souhaite que son équipe continue à travailler, tandis que la moitié des travailleurs sautent d’eux-mêmes la pause, simplement parce que la quantité de travail qui reste ne leur permet pas de prendre un break. Seulement 13% réussissent à s’offrir une demi-heure de lunch tous les jours.

Les managers devraient inviter leur personnel à ne pas manger leur jambon beurre derrière leur écran, mais à la cantine ou dehors sous le soleil. Car sauter le lunch provoque une perte d’énergie d’au moins 40 minutes par jour, selon les enquêteurs. Les gens qui ne s’arrêtent pas ont des petits bobos physiques comme des maux de tête, une irritation des yeux etc. Ils sont en outre plus stressés et plus souvent démotivés.

Sources : Le Télégraphe (sc)  

Plus d'info Stress

05/12/2011