Rester productif pendant le mundial ?

Football at work : to be or not to be?

Un mois. Un mois entier de foot. Comment travailler dans ces conditions ? Employeurs et employés se posent la question. Quelques astuces pour ne pas rester hors jeu.

21% des employés dans le monde regarderont le foot au boulot

Selon un sondage online mené auprès de plus de dix mille travailleurs dans le monde, 21% d'entre eux disent qu'ils regarderont les matchs de la coupe du monde pendant leurs heures de travail.

Mais attention, 9% à l'insu de leur patron et 12% avec l'accord de celui-ci.

Reste 17% qui souhaiteraient suivre les matchs mais dont les entreprises refusent catégoriquement cette possibilité.

C'est en Europe, plus particulièrement en Italie et en Grande-Bretagne - nations footballistiques s'il en est- , avec des taux de 33% et 22% d'interdiction, que les employeurs demeurent le moins flexibles à l'adaptation des horaires en fonction de la coupe du monde.

L'Inde, dont l'équipe n'est pas qualifiée pour le Mondial, reste la plus permissive des nations avec 30% des employeurs qui autorisent le foot au bureau (sur écran, bien entendu).

Évitez le carton rouge

Une étude du groupe Randstadt indique, elle, que les employeurs doivent s'attendre, dans les prochaines semaines à une avalanche de certificats médicaux bidons et à voir devant les ordinateurs des visages défaits par les soirées « bière-amis-football ». Bref à une baisse de productivité conséquente.

Alors comment survivre à la coupe du monde 2010 ?

D'abord, côté entreprises, en gagnant du temps sur l'adversaire en maintenant une productivité élevée pendant les plays-offs et en organisant les congés demandés et l'absentéisme attendu pour les 2 dernières semaines de compétition.

Côté salariés et managers :

  1. En demandant ou en offrant la possibilité de travailler de la maison à partir d'un ordinateur portable : l'important est que le travail du jour soit fait, peu importe si c'est à l'aube ou au soleil couchant.
  2. Organiser des horaires flexibles : en fin de Mondial quand la tension est à son comble, mieux vaut organiser les choses en permettant à chacun de venir travailler plus tôt au bureau ou d'y rester plus tard, afin de pouvoir regarder le match du jour.
  3. Regarder les matchs au bureau tous ensemble : tant qu'à faire, pourquoi ne pas louer un grand écran et faire de la coupe du monde un évènement à vivre ensemble en entreprise ? Le meilleur moyen pour que tout le monde soit présent tout en bénéficiant de l'ambiance conviviale de l'événement.

Bon mundial !

(fr)         

Plus d'info Collaborer

11/06/2010