Recherche de techniciens en réfrigération : quels sont les obstacles ?

"Il y a suffisamment de défis et d’opportunités de croissance dans le secteur. En revanche, trouver les bonnes personnes est une autre affaire", déclare Oliver Cuvelie, chef de service chez Air.clima à Kontich. Celui-ci nous donne son avis au sujet de la recherche de techniciens en réfrigération. Il a lui-même a commencé comme mécanicien et sait de quoi il parle.

22 juin 2017

Partager

"En principe, un bon technicien de réfrigération ne se retrouve jamais sans travail" (Oliver Cuvelie, chef de service chez Air.clima).

"Après mes études secondaires en électromécanique, j’ai opté pour un graduat en climatisation parce que je savais qu’il y avait énormément de possibilités d'emploi. Il était déjà question de professions en pénurie", explique le chef de service désormais âgé de 39 ans.

En commençant comme mécanicien chez Air.clima, il savait qu’il pourrait rapidement évoluer et devenir technicien puis chef de service. "Je m’occupe désormais surtout de la gestion des équipes et mets différents projets sur pieds. Lorsque je travaillais sur la route, je le faisais avec plaisir. Vous arrivez quelque part dans un endroit complètement vide et, une fois que vous l’avez converti en un bel espace commercial et que vous observez la joie des clients, cela procure beaucoup de satisfaction. Vous commencez à créer quelque chose à partir de rien et arrivez à quelque chose de concret, le tout avec succès. En tant que technicien de service, le challenge est de trouver des solutions aux problèmes et de réparer rapidement les petits défauts", poursuit Oliver Cuvelie.

Expérience

"L'expérience est, encore plus que dans d'autres professions, là où le bât blesse", explique le chef de service. "Vous êtes envoyé sur la route et avez carte blanche pour mener votre mission à terme et la réussir. De plus, il y a une différence avec le travail de mécanicien ou de technicien. En tant que mécanicien, vous disposez d’un plan dessiné et tout ce dont vous avez besoin est prêt. En tant que technicien de service, ce n'est pas toujours le cas. Vous devez commencer à chercher les défauts et devez immédiatement agir pour les réparer. Cela nécessite de l’inventivité ainsi que certaines compétences techniques spécifiques.

La plupart des techniciens de service ont d’abord commencé à travailler comme mécaniciens. De plus, en tant que technicien de service, vous êtes souvent envoyé seul sur un chantier et ne pouvez compter que sur vous-même. Les mécaniciens travaillent quant à eux plus en équipe. Voilà tous les éléments auxquels vous devriez être en mesure de faire face", précise Oliver Cuvelie.

"Trouver cette expérience est une recherche sans fin, il y a en permanence des postes vacants. En principe, un bon technicien de réfrigération ne se retrouve jamais sans travail", déclare Olivier Cuvelie.

Een koeltechnieker van Air.clima aan het werk
Air.clima est également confrontée à un obstacle supplémentaire. "Il y a près de vingt ans, Air.clima a commencé à se spécialiser dans la réfrigération pour l'industrie florale. Un nouveau concept global a été développé dans lequel le refroidissement, la protection, la chaleur et d'autres modalités pouvaient être contrôlées. Cela nous a permis de devenir leader du marché dans le monde des ventes aux enchères, des crèches et des centres de jardinage avec des projets dans de nombreux pays d'Europe occidentale (Pays-Bas, France, Allemagne, Suisse, Suède et Autriche). Cela rend toutefois la recherche d'employés appropriés encore plus difficile", affirme le chef de service.
"D’une part, les projets étrangers offrent des défis passionnants mais, d'autre part, nous observons que cela pose souvent problème aux candidats. Pour de telles missions, vous vous retrouvez loin de chez vous pendant quelques semaines. Vous devez être en mesure de combiner votre emploi à votre vie privée et être capable de travailler en équipe car vous vous retrouverez en permanence avec les mêmes personnes. Ce n’est pas donné à tout le monde."

Pression européenne

"Entretemps, les activités ont également été élargies et incluent des projets de chambres froides et de cuisines dans le secteur alimentaire. Pour ce faire, il y a un besoin de nouveaux collaborateurs et les défis à relever sont nombreux. De fait, l'industrie est mise sous pression par l'Europe au niveau des émissions. D'ici 2030, il y aura une interdiction d'utiliser des liquides de refroidissement qui sont autorisés de nos jours. Cela signifie que des recherches seront effectuées pour trouver des nouvelles techniques qui apporteront à leur tour de nouveaux défis", espère Olivier Cuvelie qui garde espoir et continuera à créer de l’enthousiasme autour de son secteur d’activité.

(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.