Qu'est-ce qui compte le plus pour les jeunes dans leur (premier) emploi ?

La reconnaissance prime et la rémunération semble moins importante. "Cependant, la majorité des jeunes ont des attentes trop élevées en matière de salaire", explique Damien Van der Stichele du service RH Attentia.

Une enquête récemment menée par Attentia auprès de 800 jeunes âgés de 20 à 25 ans a permis d'y répondre. "L'étude a révélé que la reconnaissance, l'ambiance et l'environnement de travail étaient les trois aspects les plus importants recherchés par un jeune diplômé postulant pour son premier job", poursuit Damien Van der Stichele, consultant stratégique chez Attentia.

Le salaire et la sécurité sur le lieu de travail complètent le top cinq des facteurs les plus importants entraînant le choix d'un employeur. Même si la rémunération n'est pas l'élement le plus important, la plupart des jeunes travailleurs s'attendent à des montant plus élevés que ce qui est généralement octroyé pour une telle position. "Cela ne doit toutefois pas être un critère fondamental. Le premier emploi permet souvent de vérifier si vos attentes correspondent à la réalité, la problématique des salaires démesurés est donc rapidement réglée."

Qu'est-ce qui compte le plus pour les jeunes diplômés ?

  • La reconnaissance
  • L'ambiance
  • L'environnement de travail
  • Le salaire
  • La sécurité du lieu de travail
  • Le télétravail et le travail à temps partiel

L'étude montre également que le travail à domicile est important. "Plus d'un tiers des travailleurs y attachent de l'importance", indique Damien Van der Stichele. "Il apparaît également que les avantages touchant à la famille sont plus important pour les femmes que pour les hommes."

La possibilité de travailler à temps partiel compte pour 32% des femmes et 14% des hommes débutant leur carrière. De plus, les femmes sont plus friandes de télétravail que les hommes et jugent l'équilibre entre le travail et la vie privée primordial (40% contre 22%).

En réponse aux attentes

Les employeurs se démarquent principalement grâce à des éléments immatériels ainsi qu'une certaine flexibilité. "Au début de leur carrière, les jeunes espèrent apprendre beaucoup de leur patron. Les employeurs qui veulent attirer et retenir les jeunes dans leur entreprise peuvent faire la différence en soignant leur personnel au travers de petites attentions, de formations et d'un environnement de travail agréable." La mise en place d'une politique de flexibilité joue un rôle non négligeable : pouvoir commencer à travailler plus tard, travailler à temps partiel, faire du télétravail en cas de besoin,…"

Les éléments matériels semblent souvent couler de source pour les jeunes diplômés. Ils disposent des derniers gadgets technologiques à leur domicile et souhaitent avoir les mêmes au bureau. "Les avantages tels l'assurance hospitalisation étaient très attrayants il y a des années. De nos jours, c'est presque automatique d'en avoir une. Si, en tant qu'employeur, vous ne proposez pas d'assurance, vous aurez nettement moins de chances d'attirer de nouveaux talents."

La nouvelle tendance est de donner plus de choix au niveau des avantages tels des jours de congé supplémentaires. "Avec ce package salarial flexible (plan cafétéria) l'employeur détermine la valeur de chaque avantage en fonction du poste occupé par le travailleur. Celui-ci choisit ce qui lui convient le mieux. Nous vous recommandons de présenter ces avantages au plus grand nombre d'employés et de communiquer de manière transparente."

(eh) – Illustration : Jan VDV – Source : MARK Magazine 

Plus d'info Avantages extralégaux , Jeune diplômé , Premier emploi

24/03/2017