Qu’est-ce qui change pour les travailleurs en 2013 ?

Les droits et obligations des employeurs et des travailleurs changent continuellement. A quoi pouvez-vous vous attendre cette année ? Nous l’avons résumé en collaboration avec le secrétariat social Securex.

La bonne nouvelle est que vous recevez un salaire supérieur en janvier, du moins si vous relevez du comité paritaire 218. Le salaire des 400 000 employés qui en ressortent augmente grâce à l’indexation salariale automatique de 2,35%. La mauvaise nouvelle est que vous ne pouvez vous attendre à en recevoir davantage. L’accord budgétaire du gouvernement fédéral définit en effet que les salaires ne pourront augmenter au-delà de l’index pendant la période 2013-2014.

« Certains préfèrent rester ouvriers »

Quel est le changement qui va faire le plus de bruit ? L’uniformité des statuts entre ouvriers et employés. Cela devrait être fait pour le 8 juillet. Le développement en est confié aux partenaires sociaux. Pour l, 3 millions d’ouvriers et 1,7 millions d’employés du pays, les impacts ne seront pas neutres. Depuis juillet 2011, la Cour Constitutionnelle a frappé de discrimination la distinction que la Belgique maintenait entre les statuts ouvriers et employés. On ne peut donc tout simplement plus faire marche arrière.

Cette décision met fin à un dossier qui traîne depuis plus de 25 ans. Les différences existantes dans les délais de préavis entre employés et ouvriers sont un gros obstacle. Car donner le même préavis aux ouvriers qu’aux employés revient très cher. Et donner moins aux employés pèserait lourd sur l’estomac. En plus, beaucoup de structures n’auront plus de raison d’exister à partir du moment où la distinction ouvriers / employés s’efface. Et puis, il y a les ouvriers qui préfèreront rester ouvriers en raison des systèmes d’heures supplémentaires, de prestations pendant le weekend et de primes de travail en équipe.

Plus de formation

Le chômage temporaire aussi va changer cette année. Un projet de loi a été introduit à la Chambre afin d’encourager les employeurs qui utilisent le système du chômage saisonnier à offrir pendant cette période de la formation à leur personnel. Les employeurs qui ne satisfont pas à ces efforts attendus en termes de formation pourraient être sanctionnés.

A partir de cette année, les employeurs doivent aussi établir un plan emploi pour leurs 45 ans et plus. Le but est de maintenir à l’effectif ou d’augmenter le nombre de travailleurs de +45 ans. Cette mesure doit augmenter à terme le taux d’emploi des +50 ans, qui se situe actuellement à un niveau lamentable.

(sc)

18/01/2013

  • 18 janvier 2013