Quelles sont les professions les plus recherchées dans le bâtiment ?

Quelqu'un qui souhaite travailler comme tireur de câbles ou placeur de conduits pour les services publics est assuré de trouver du travail.

Bien que la chambre de commerce du Limbourg prévoyait une diminution des opportunités professionnelles au sein du secteur de la construction, cela ne se remarque pas encore au niveau du nombre d'offres d'emploi.

Il existe toutefois des différences importantes entre certains métiers. En examinant les sous-secteurs où la plupart des personnes sont recherchées, c'est la maçonnerie qui remporte la mise. Plus de 100 postes vacants ont été notifiés au VDAB et ceux-ci doivent désormais trouver preneur. La situation est similaire en matière de construction des routes. En effet, il n'est pas évident de trouver des personnes voulant recouvrir des kilomètres d'asphalte à longueur de journée. 80 postes sont actuellement à pourvoir.

1. Menuisiers

La plupart des emplois sont destinés à des personnes diplômées et expérimentées mais, en consultant différentes annonces destinées aux ouvriers, ces qualifications ne sont pas toujours absolument nécessaires. En effet, les compétences des candidats sont déjà fort appréciées et constituent à elles seules une véritable valeur ajoutée. Il en est de même pour les spécialisations plus techniques comme les couvreurs et les charpentiers extérieurs (qui sont très prisés dans le Limbourg). Tant les indépendants que les employés expérimentés peuvent très bien gagner leur vie et ont le luxe de pouvoir négocier leurs conditions.

2. Installateurs

Les chiffres du VDAB vont dans la même direction pour les carreleurs et installateurs d'équipements techniques (climatisation et domotique). Si vous mentionnez cette expérience sur votre CV, vous aurez l'embarras du choix au niveau des employeurs. Les techniciens en réfrigération peuvent par exemple démissionner en toute sécurité parce que, l'année passée, moins de la moitié des offres d'emploi de leur secteur ont trouvé preneur. Pour les installateurs d'autres appareils électriques et électroniques, le pourcentage des postes remplis équivalait à 20%.

3. Soudeurs

Dans le Limbourg, il existe des différences notables entre l'offre et la demande de travailleurs en architecture d'intérieur ou en transport de matériaux de construction. Le nombre d'installateurs d'équipement intérieur (cuisines, salles de bains, meubles) et de conducteurs de tracteurs/remorques n'est pas suffisant pour combler les lacunes. Un autre manque régional est constaté au niveau des soudeurs. Cela est dû à la spécialisation d'un certain nombre d'entreprises limbourgeoises dans ce domaine. Nous avons tenté de trouver quelle était la plus grande pénurie au sein du marché provincial, il s'agit des placeurs de conduits pour les services publics. Pour les personnes qui envisagent une réorientation de carrière, vous savez désormais où tenter votre chance !

(eh/jy) - Photo (HBvL) 

Plus d'info Développement personnel , Construction

27/04/2017