Quelles opportunités pour les jeunes sur le marché du travail bruxellois ?

Le taux de chômage chez les jeunes continue de baisser à Bruxelles mais s'élève encore à 26%. Et pourtant, il existe encore de nombreuses opportunités d'emploi car bon nombre d'entreprises bruxelloises offrent aux jeunes la possibilité de se développer, et ce notamment grâce à la formation interne. Paul Costea et Jeroen Debaecke étaient des candidats atypiques mais ont tenté leur chance dans une entreprise de courtage.

1 mars 2017

Partager

"J'ai suffisamment de défis à relever ces prochaines années" (Paul Costea, gestionnaire de sécurité de bases de données).

En 2016, Leleux Associated Brokers, une société de courtage indépendante basée à Bruxelles, a attiré quatre nouveaux employés en son sein. Tous avaient moins de 30 ans et un background très différent. Pour la plupart d'entre eux, il s'agissait de leur premier contrat à durée indéterminée. En fonction de leur évolution dans l'entreprise, ils peuvent s'orienter vers différentes perspectives internes. Jobat a interviewé deux d'entre eux :

1. Celui qui a arrêté l'école

Paul Costea (26 ans) a étudié à l'EPHEC mais n'a pas terminé ses études. "Après une première expérience professionnelle en tant qu'assistant administratif dans une banque (contrat à durée indéterminée) et quelques intérims je travaille depuis février 2016 au sein du département de gestion des comptes titres chez Leleux", explique Paul Costea. "Je parle le français, le néerlandais et l'anglais. De plus, j'ai une bonne connaissance d'Excel et du terminal Bloomberg. Ce programme informatique permet aux professionnels d'accéder aux marchés financiers, d'analyser des données en temps réel (cours boursiers et actualité financière) et offre également la possibilité de passer des commandes."


Après avoir suivi une formation en 'produits dérivés', Paul a commencé en tant qu'agent de sécurité de base de données. "Je suis notamment responsable de la vérification des transactions et cela me plaît beaucoup. J'ai suffisamment de défis à relever ces prochaines années."

2. Celui qui a étudié et travaillé simultanément

En janvier 2017, Jeroen Debaecke (24 ans) a été diplômé en droit à l'Université de Gand avec une spécialisation en droit fiscal. Au cours de ses études, Jeroen travaillait déjà chez Leleux.


"Le multilinguisme du bureau m'a attiré et ma maîtrise de la langue française m'a donné une certaine valeur ajoutée. Grâce à la structure familiale de l'entreprise, j'ai eu l'opportunité d'acquérir de l'expérience et d'être en contact avec de nombreuses facettes de la société. Je suis actuellement responsable des actions corporate. Il s'agit d'opérations qui s'inscrivent dans la durée. Cela peut notamment impliquer une augmentation de capital, une fusion, une offre publique ou une subdivision des actions. Il est de mon devoir d'éduquer les clients à ce sujet et de les guider sur du long terme."


Jeroen saisit toute opportunité qui se présente à lui. "Ici, j'ai la possibilité de développer pleinement mes connaissances en fiscalité et j'apprends comment fonctionne le marché, en quoi consiste une fusion, un dividende, une action, etc. Grâce à l'Académie Febelfin, je peux également suivre des formations supplémentaires. Compte tenu des possibilités de croissance, je prévois de travailler ici pendant un certain temps", conclut-il.


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.