Quel pourcentage de votre salaire pourriez-vous sacrifier pour travailler plus près de chez vous ?

Êtes-vous confronté tous les jours aux embouteillages ? Si oui, détestez-vous cela ? Si oui, seriez-vous prêt à sacrifier une partie de votre salaire pour éviter les files ?

28 septembre 2018

Partager

Le Belge vit en moyenne à 21 kilomètres de son lieu de travail. 4 employés belges sur 10 prennent plus de 30 minutes pour se rendre au bureau tandis que 1 sur 10 passe plus d’une heure sur la route pour rejoindre son lieu de travail. Et tout cela avant de commencer réellement à travailler…

Tarification routière : moins de temps conduite, moins d’argent sur votre fiche de paie

Dans notre petite Belgique, il y a donc toujours beaucoup de monde sur le chemin du travail. En effet, les routes sont très souvent encombrées et quelque 26% des salariés belges trouvent que cela leur prend trop de temps pour arriver à leur travail. Pour ceux qui prennent plus d'une heure, cela monte à 84,3%. Ces chiffres proviennent d’une étude menée auprès de 94.274 employés entre 2013 et 2018 par le prestataire de services RH Partena Professional.

Sacrifier le salaire mensuel

Mais quel montant les gens sont-ils prêts à payer pour passer moins de temps sur la route ? 129 euros ! Voilà ce qu’un Belge sur six est prêt à déduire de sa rémunération mensuelle nette. Les personnes qui passent plus d’une heure sur la route sont même prêtes à soustraire 177 euros de leur fiche de paie.

Un Belge sur quatre aimerait trouver un nouvel emploi plus près de chez lui. Il est interpelant de constater que les jeunes (32%) sont particulièrement sensibles à la question. Parmi les plus de 55 ans, qui sont généralement moins mobiles et moins prisés sur le marché du travail, il n’est question que de 15%.

Nouvelle arme dans la guerre des talents

"Les résultats de cette étude donnent aux employeurs une image claire de ce que les Belges pensent actuellement de leurs trajets domicile-lieu de travail. Bien que le Belge actif moyen continue de se déplacer, nous nous trouvons clairement à un tournant où un certain nombre de personnes envisagent sérieusement de travailler plus près de chez elles", explique Wim Demey, responsable du service clientèle chez Partena Professional. "C'est particulièrement le cas des 'Millennials' qui veulent faire mieux que leurs parents en matière d’équilibre vie privée-vie professionnelle. Voilà un message clair aux entreprises souhaitant attirer de nouveaux talents dans un marché du travail en plein essor."

La fluidité des trajets est donc de plus en plus l’un des atouts influençant la guerre des talents. Il sera difficile de résoudre la problématique les embouteillages à court terme mais il est absolument essentiel de se pencher sur des alternatives telles que le travail à domicile, les bus d’entreprise et les horaires flexibles.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.