Quel est le salaire d'une infirmière anesthésiste et pompier volontaire ?

Nous avons demandé à Karen (38 ans) de Ledegem et quoi consistait son métier et combien elle gagnait…

12 juin 2018

Partager

  • Profession : infirmière anesthésiste (4/5ème) et pompier volontaire
  • Etudes : baccalauréat en soins infirmiers
  • Vie privée : mariée
  • Salaire mensuel brut : 1.841 euros
  • Salaire mensuel net : 1.555 euros
  • Indemnité des pompiers : 15,38 euros par heure

Que faites-vous dans la vie ?

Je travaille comme infirmière anesthésiste à l'hôpital Saint-Luc de Bruges. J'aide les anesthésistes lorsqu'ils administrent l'anesthésie juste avant la chirurgie et je veille à soulager la douleur des patients lorsqu’ils commencent à se réveiller.

Je suis également pompier volontaire à la caserne de Ledegem. Il ne s’agit pas d’un emploi à temps plein mais je suis souvent sollicitée (et rémunérée) donc je considère cela comme une activité complémentaire. J'ai suivi la même formation que les sapeurs-pompiers normaux et on me donne les mêmes responsabilités professionnelles. J'interviens en cas d'inondation, d'incendie, de nids de guêpes, de personnes ou d'animaux en danger ou encore d’individus coincés dans leur véhicule. Nous n'avons qu'une seule mission à la caserne : protéger le citoyen.

Aimez-vous votre travail ?

Mes tâches me plaisent beaucoup. J'aime particulièrement la combinaison de ces deux activités traitant aussi bien des soins que de l’assistance. La reconnaissance des gens fait en sorte que mon travail d'infirmière et mon activité de pompier sont devenus mes deux plus grandes passions. Je suis donc constamment occupée avec l'un ou l’autre, même le week-end. Ensuite, avec l’aide de mon mari, je fournis également les premiers secours lors de rallyes automobiles. Il travaille aussi comme pompier bénévole et est même mon chef d'équipe.

Que pensez-vous de votre salaire ?

Je suis satisfaite de ma rémunération et l’indemnité que je reçois des pompiers est plus qu'appréciée. Je ne considère pas cette dernière comme un salaire supplémentaire car je ne suis pas devenue pompier pour des raisons financières. Quand j'ai commencé à la caserne, je ne savais même pas que je serais payée.

Combien d’heures travaillez-vous par semaine ?

En tant qu'infirmière, je travaille quatre jours sur cinq soit théoriquement 30,4 heures par semaine. Ce nombre varie de semaine en semaine car je travaille en équipe et dois parfois être à la réception ou faire une permanence. J'ai décidé de à travailler moins d'heures en tant qu'infirmière afin de pouvoir m'investir davantage pour les pompiers. Je travaille environ quatre heures par semaine à la caserne mais cela dépend beaucoup des appels que nous recevons. Quand je suis à la maison, je suis joignable et peux être appelée à tout moment. Si on m’appelle, je dois être à la caserne dans les cinq minutes.

Epargnez-vous ?

Mon mari et moi essayons d'épargner le plus possible. Nous mettons par exemple de côté tout l'argent que nous gagnons à la caserne pour partir en vacances. Nous avons aussi une épargne pension.

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

Nous dépensons le plus d'argent pour notre maison, parce que nous continuons de l'embellir en permanence. Une nouvelle salle de bain ou cuisine coûte vite beaucoup d'argent.

A quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

A des articles de mode. Je préfère acheter quelque chose de solide qui dure longtemps qu’un objet à la mode qui finira à la poubelle après quelques mois. Je n’aime pas non plus dépenser de l’argent pour des voyages de luxe onéreux vers des destinations lointaines. Je préfère payer pour plusieurs petits voyages que de flamber toutes mes économies en une semaine dans un hôtel de luxe à Hawaï.

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

Les vacances, mais pas les voyages à l'autre bout du monde. Je suis ravie de passer un week-end dans les Ardennes ou d’aller skier quelques jours en Autriche. Je n’hésite pas non plus à sortir mon portefeuille pour des vacances d’été en Autriche. Nous y effectuons diverses randonnées et allons visiter les casernes des pompiers locaux.

Nous aimons aussi manger au restaurant et travaillons constamment à l’embellissement de notre maison. Avec nos emplois du temps respectifs, mon mari et moi ne sommes pas souvent à la maison et nous voulons vraiment nous sentir à l'aise quand nous nous y retrouvons. Nous attachons aussi beaucoup d’importance à la sécurité de notre domicile, sans doute à cause de tout ce que nous voyons à la caserne et à l’hôpital."

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ?

Nous ferions encore plus de travaux dans notre maison et ce serait peut-être l’occasion d’organiser un voyage à l’aventure dans des contrés lointaines. Je soutiendrais également des bonnes œuvres comme la Fondation Oscar qui vient en aide aux personnes brûlées. Je mettrais le reste de mes gains de côté pour plus tard, parce que vous ne savez jamais ce qui peut arriver. Je n’arrêterais jamais de travailler mais j’équilibrerais peut-être mon temps passé à l’hôpital et celui à la caserne afin de pouvoir m’investir de la même manière dans ces deux emplois.

(eh)

DISCLAIMER

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction.

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.