Quel est le salaire d'une conseillère en prévention ?

Nous avons demandé à Evelien Meul (24 ans) de Hamme en quoi consistait son métier et combien elle gagnait…

15 avril 2016

Partager

  • Profession : conseillère en prévention et responsable de la qualité environnementale
  • Etudes : baccalauréat professionnel en agro et biotechnologie, spécialisation en 'green management'. Master en sciences de l'environnement
  • Etat civil : cohabitant légal, pas d'enfants
  • Salaire mensuel brut : 2.450 euros
  • Salaire mensuel net : 1.650 euros
  • Avantages extra-légaux : revenus Herbalife en activité complémentaire

Que faites-vous dans la vie ?

Je travaille pour une entreprise qui transforme des plumes de poulet en farine de plume. Celle-ci est très utilisée en alimentation animale, en aquacluture, dans les cosmétiques, etc. J'ai des responsabilités différentes au sein de l'organisation. Tout d'abord, j'officie comme directrice de la qualité et dois veiller à la qualité de la farine de plume. Je me penche sur les normes environnementales et juridiques imposées par les autorités comme l'AFSCA et l'OVAM. Je dirige également une station de traitement de l'eau sur mon lieu de travail.


Ensuite, je travaille comme conseillère en prévention et suis responsable du bien-être de mes collègues sur leur lieu de travail. Je me soucie qu'ils soient individuellement équipés d'un matériel de qualité et me charge également des procédures relatives au travail en toute sécurité.


Enfin, je me charge de petites tâches administratives. Disons que mon travail est assez varié !

Aimez-vous votre travail ?

Bien sûr. Lorsque j'étais étudiante, je disais que je ne souhaitais pas passer l'entièreté de ma journée derrière un écran d'ordinateur. J'ai toujours dit que je voulais effectuer un travail varié offrant des opportunités de croissance. Je suis très heureuse de pouvoir retrouver ces critères dans mon emploi actuel. Oui, j'ai de la chance car aucune journée n'est similaire. Je me promène régulièrement dans et en dehors de l'entreprise et ne passe jamais huit heures assise à mon bureau. De plus, j'ai entièrement confiance en mon patron parce qu'il me laisse de l'espace pour évoluer. A la fin de l'année 2015, j'ai même eu la possibilité de suivre une formation pour devenir conseillère en prévention.


Il y a quelques temps, l'entreprise a mis en place une nouvelle activité sur le territoire belge. J'ai trouvé très intéressant de pouvoir analysez la situation en profondeur et d'être présent lorsque l'entreprise n'était encore qu'à ses balbutiements. L'usine n'avait même pas encore été construite !

Que pensez-vous de votre salaire ?

Mon salaire est tout à fait correct pour une personne venant de terminer ses études, je n'ai vraiment pas à me plaindre !

Combien d'heures travaillez-vous par semaine ?

En théorie, je suis censée travailler 38 heures mais en preste le plus souvent 40. Je pense qu'il est primordial d'être flexible si quelque chose ne se déroule pas comme prévu ou si l'entreprise a absolument besoin de moi. Tout cela est compensé par les fameux 'jours de récup'.

Epargnez-vous ?

J'essaye d'économiser le plus possible, mais ce n'est pas toujours évident car je dois rembourser ma maison. Toutefois, mes amis diront que je suis hédoniste et que je ne me priverai jamais s'il est question de passer de bons moments. La vie est si courte !

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

Avec mon conjoint, nous avons acheté une maison et une grande partie de nos salaires rembourse le prêt hypothécaire. Le jeu en vaut la chandelle !

A quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

Aux vêtements coûteux. J'ai tendance à racheter les vêtements de ma meilleure amie qui est une véritable accro du shopping (rires).

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

J'adore voyager et y consacre une partie de mon budget. Je pars régulièrement en citytrip avec des amis et, une fois par an, je fais un plus long voyage avec mon conjoint. Cette année, l'Italie est au programme !

Que feriez-vous si vous gagniez au lotto ?

Je commencerais par rembourser notre maison. Ensuite, je m'offrirais de nombreux voyages. Enfin, je travaillerais comme bénévole en Tanzanie. J'y ai passé six semaines lors d'un stage de fin d'études et, croyez-moi, la vie est loin d'être rose par là-bas. Si je gagne au lotto, j'en profiterais pour faire construire des puits et assurer que certains villages aient accès aux moyens de communication que nous connaissons ici. Enfin, j'aiderais financièrement certaines réserves naturelles pour assurer leur conservation à l'avenir.


(eh/jy) 


DISCLAIMER 


Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.