Quel est le salaire d’un sous-directeur technique à la SNCB ?

  • Profession : sous-directeur technique à la SNCB
  • Diplôme : électronique A2
  • Vie privée : marié, 3 enfants
  • Salaire mensuel brut : 4.600-4.800 euros
  • Salaire mensuel net : 3.000 euros
  • Avantages extralégaux : chèques repas, abonnement de train gratuit

Nous avons demandé à Geoffrey Neys (40 ans) de Sint-Niklaas en quoi consistait son métier et combien il gagnait.

Que faites-vous dans la vie ?

Je suis sous-directeur technique de la pédagogie à la SNCB. Cela signifie que je forme de nouveaux conducteurs de train et m’occupe des formations continues, par exemple, au sujet des nouveaux équipements.

Aimez-vous votre travail ?

J’aime énormément ce que je fais. Cela peut paraître un peu cliché mais mon travail est un rêve d'enfance qui s'est exaucé. J'ai toujours voulu devenir conducteur de train. Je me suis investi corps et âme dans ce métier pendant douze ans. Je peux désormais transmettre ma passion et mon amour de la profession à d’autres personnes. Le contact social et la bonne coopération avec les nouveaux conducteurs sont mes principales forces motrices.

Combien gagnez-vous exactement ?

Mon salaire brut est compris entre 4.600 et 4.800 euros. Cela me fait environ 3.000 euros net.

Etes-vous satisfait de votre salaire ?

J’en suis plus que satisfait. J'ai un diplôme d’électronique A2. Beaucoup de personnes avec qui j’ai étudié doivent se contenter de moins. Seul le secteur chimique paye encore plus mais je n’ai absolument pas à me plaindre ici (rires).

Bénéficiez-vous d’avantages extra légaux ?

Je reçois un chèque repas de 5,50 euros par journée de travail. Je peux également voyager gratuitement en train, en Belgique et à l’étranger. Il en est de même pour ma femme et mes enfants.

Combien d'heures travaillez-vous par semaine ?

Je travaille en moyenne entre 36 et 40 heures par semaine. Une fois tous les trois mois, je travaille pendant un week-end. Le dimanche, une double rémunération est prévue.

Epargnez-vous ?

J’essaye d'épargner mais je constate que mettre de l’argent de côté devient de plus en plus difficile au fil des années. Cinq personnes doivent vivre de mon salaire. Les coûts fixes tels l'eau, l'électricité et le crédit hypothécaire pour mon logement engloutissent la plus grande partie de mon budget. Je parviens encore à mettre quelque chose de côté mais il ne s’agit pas de sommes astronomiques.

Pensez-vous à votre pension ?

Je travaille pour ça ! J'espère bien évidemment que notre système social continuera à fonctionner et que je pourrai un jour prendre ma retraite. Il ne faut toutefois pas attendre ce moment-là pour profiter de la vie. J'essaie de le faire tous les jours, et ce également dans le cadre de mon travail.

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

Ma maison. Je dois encore rembourser de l’argent pendant dix ans avant qu’elle ne soit complètement à moi. C’est une perspective à long terme avec laquelle il faut vivre de nos jours.

A quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

A des vêtements de marque et des voyages au bout du monde. Avec trois enfants, de telles excursions plombent votre budget. Le voyage aérien n'est plus de notre temps, l’environnement en a déjà suffisamment subi les conséquences.

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

Je dépense volontiers de l’argent pour des excursions familiales. Aller tous ensemble au zoo ou dans un parc d'attractions sont toujours des moments inoubliables. Je n’hésite pas non plus à aller manger au restaurant et regarder un match de football du Beerschot-Wilrijk avec mon fils.

Que feriez-vous si vous gagniez au lotto ? Quels-sont vos rêves ?

En voilà une question difficile (rires). Je continuerais à travailler parce que j'en retire beaucoup de satisfaction. J'investirais également dans un magnifique chalet en Suisse pour m’y rendre quelques fois par an. Cela me semble un beau petit programme !

(eh/jy) 

DISCLAIMER 

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. 

Plus d'info Mon salaire

26/09/2017