Quel est le profil des employés qui boivent trop d'alcool ?

Un employé sur quatre boit trop. Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par le spécialiste des ressources humaines Securex. Quelles-en sont les causes ?

7 mars 2019

Partager

Voici les observations les plus frappantes :

1. La consommation d'alcool a augmenté de 60% en deux ans

22% des salariés belges déclarent boire plus de 2 à 3 verres d'alcool par jour. En 2015, il n’était question que de 14%. De plus, environ 24% d'entre eux admettent boire au moins 10 verres d’alcool par semaine.

De 2010 à 2013, la consommation quotidienne d'alcool a légèrement augmenté d’année en année mais elle a fini par diminuer en 2015. En revanche, l'année 2017 marque une rupture nette avec une augmentation de 60% par rapport à 2015.

2. Les hommes et les cadres boivent trop

Plus de deux fois plus d’hommes que de femmes admettent consommer de l’alcool de façon excessive (32% contre 13%). Les cadres sont également plus susceptibles de boire que les personnes n’ayant pas de poste de manager (30% contre 21%).

3. Les bruxellois boivent plus

À Bruxelles, presque 1 personne sur 3 boit trop (31%), soit beaucoup plus qu’en Flandre (22%) ou en Wallonie (23%).

4. Les personnes âgées de plus de 50 ans boivent moins

Seulement 14% des personnes de plus de 50 ans boivent trop au quotidien contre 25% des moins de 50 ans.

5. Les employés célibataires ayant de jeunes enfants constituent un groupe à risque

Parmi eux, pas moins de 39% boivent trop chaque semaine.

Causes

1. Les embouteillages

Le problème de la mobilité joue un rôle non négligeable dans la consommation d’alcool. Quiconque considère son trajet domicile-lieu de travail pénible double ses chances de consommation excessive d'alcool par rapport aux personnes n'étant pas incommodées par les embouteillages ou les transports publics (35% contre 17%). Cela fonctionne également dans l’autre sens : ceux qui boivent de manière excessive seront plus vite stressés par la durée de leur trajet domicile-lieu de travail.

2. le stress

"Les employés stressés boivent plus. Un verre de vin ou de porto peut réduire le stress mais cela fonctionne uniquement à court terme. Une tendance dangereuse", déclare Heidi Verlinden, experte en ressources humaines chez Securex.

Les employés stressés sont plus susceptibles de dépasser la limite hebdomadaire de 10 verres (29% contre 18%). Les travailleurs qui ont en tête de changer d’employeur à court terme boivent presque deux fois plus que les employés souhaitant rester chez leur employeur actuel (37% contre 20%).

Eva Praet, responsable régionale de l'équipe psychosociale chez Securex, ajoute: "L'alcool est un médicament anesthésique qui ne supprime pas la cause du stress. Vous dormez mieux mais votre sommeil est moins profond. Cela a pour conséquence que vous n'êtes pas complètement reposé, et ce tant mentalement que physiquement."

(mr)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.