Que se passe-t-il dans la tête de votre patron quand vous demandez une augmentation ?

Vous voilà en face de votre boss, le plus dur semble fait et vous avez prononcé la parole fatidique : « Je voudrais une augmentation ». Les objectifs sont largement atteints, vous accumulez les bonnes évaluations et vous avez documenté toutes vos plus belles réalisations de la dernière année. Nonobstant la légitimité de votre demande, un léger sentiment de panique vous envahit : quelle sera sa réaction ?

Nous sommes naturellement incapables de prédire la réaction de votre patron, mais nous pouvons déjà vous raconter ce qu’il est en train de penser ! Généralement, quand un salarié demande une augmentation, son directeur réfléchira aux 5 questions suivantes :

1. Est-ce que je peux me permettre de perdre cette personne ?

Une demande d’augmentation envoie toujours un second message implicite : « je risque de quitter l’entreprise si vous refusez ». Même si telle n’est pas votre intention, votre patron le pensera.

2. Est-ce que cette personne mérite le salaire qu’elle demande ?

Vous avez beau être un employé fantastique, si vos prétentions salariales franchissent la limite du raisonnable pour le travail fourni, votre directeur dira ‘non’. Il est donc essentiel de bien connaître votre ‘valeur marchande’ avant de formuler votre demande.

3. Est-ce que j’ai les moyens d’accéder à sa demande ?

Il se pourrait qu’il ait envie de vous octroyer cette augmentation mais que le budget manque. Ou votre organisation pourrait être liée par un accord sur un gel des salaires. Ou dans le cas où il y aurait du budget, la direction peut privilégier d’autres choix stratégiques.

4. Est-ce qu’un augmentation aurait des conséquences sur la rémunération des autres membres du personnel ?

Les bons managers tâchent de payer un salaire comparable pour un travail comparable. Par rapport à d’autres collaborateurs ayant autant de mérite, vous augmenter pourrait être injuste ou difficile à justifier.

5. Que se passera-t-il probablement si je refuse ?

Le plus souvent, pour le manager, il s’agit d’évaluer deux possibilités :
- soit il croit que vous allez chercher et trouver une place mieux payée ailleurs, ce qui l’oblige à recruter et former un remplaçant ;
- soit il croit que vous allez rester, même sans être augmenté.

Si vous êtes vraiment un excellent employé, votre patron aura envie de vous garder dans l’équipe, tant que votre demande reste raisonnable. Cela dit, il faut réaliser que beaucoup de travailleurs sont considérés comme étant remplaçables et qu’un employeur ne sera pas triste de voir partir un de ceux-là. Dans tous les cas, savoir comment la direction apprécie vos performances est primordial. C’est ce qui déterminera aussi si vous allez insister ou pas.

Source : jobs.aol.com 

Plus d'info Gagner plus / moins

11/04/2014