Le salaire de Juliette, gérante d’un salon de beauté à Ixelles : 1000 € net / mois

Elle nous attend dans l’ambiance feutrée et parfumée de Maxine et Beauté. On en connaît surtout la poigne, mais Jobat a voulu en savoir plus. Rencontre avec Juliette, qui a accepté de nous parler de son métier

24 juillet 2012

Partager

Juliette Mantomena
Juliette Mantomena, la quarantaine
  • Gérante de Maxime & Beauté depuis 2006, quartier Brugmann à Ixelles
  • Revenus mensuels : 1000 euros net
  • Extra : néant

Parlez-moi de votre métier : que faites-vous ?

Soins du visage, massages du corps, manucure, épilations… L’essentiel ? De la psychologie. Mes clientes sont allongées quand je leur fais un soin. Cela me donne sans doute une position de force, debout devant elles. Je reçois beaucoup de confidences, à moi de leur apporter les réponses dont elles ont besoin.

Que pensez-vous de vos revenus ?

Avec 2200 de revenus bruts par mois en tant qu'indépendante, il me reste 1000 euros net, j’arrive donc juste à couvrir mes frais depuis deux ans. Mais je tiens bon. J’ai des pistes comme prendre le temps de vendre les produits que j’utilise en cabine, développer ma vitrine : la gamme s’étend à 6 types de peau, je pourrai ainsi atteindre la rentabilité. Ma meilleure période a été juillet 2008. Les banques me relançaient alors !

Vous l’aimez, votre métier ?

Tout à fait car sans passion, je resterai chez moi. Cela ne paie pas bien, alors pour se lever le matin, et priver mon fils de ma présence à la maison, s’il n’y avait pas cela… Mais j’apprends beaucoup.

Quelles sont les principales difficultés ?

L’esthétique est un business cyclique. L’entrée dans l’arrière-saison ne nous est pas favorable, mais en hiver les gens ont froid et sont déprimés, ils viennent se faire masser.

En changeriez-vous pour gagner plus ?

Non. J’ai massé à titre indépendant pour un grand hôtel de Bruxelles. Mais j’avais moins de liberté. Aujourd’hui, je suis fière de gérer ma boutique, c’est mon salon. Et lorsque je reviens de vacances, j’ai hâte de me réapproprier ma clientèle. Ce que je changerais par contre ? J’innoverais, car les clients sont curieux.

Parvenez-vous à économiser ?

Non pas du tout, je n’avais pas de salaire les 2 premières années.

Quelle est la dépense qui vous fait le plus plaisir ?

La mode ; normal, n’est-ce pas ? (Rires)

Et ce que vous n’aimez pas du tout payer ?

Ma voiture. C’est un luxe inutile en ville, et un signe extérieur de richesse. Ma Twingo jaune reste donc souvent à la maison, le parking y est gratuit. L’assurance me suffit déjà : actuellement je dois payer 246 euros parce que j’ai eu un accident…

Quel est votre rêve ?

Etre une vraie femme autonome, actuellement c’est encore beaucoup mon mari qui me soutient et me guide.

(sc)

DISCLAIMER
Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction.

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.