Que faire si un collègue meurt soudainement ?

Au bureau, nous partageons tous les évènements de notre vie quotidienne. Nous nous marions, avons des enfants et petits-enfants et partons à la pension. Mais que se passe-t-il si une personne n'atteint pas l'âge de la retraite ? Cela se passe malheureusement plus souvent que nous le pensons, comme par exemple au sein de l'entreprise Jetair. Nous avons demandé à deux sociétés différentes la manière dont elles traitaient de telles situations. "Chaque décès est géré de façon différente."

21 novembre 2016

Partager

"en l'espace de trois mois, nous avons perdu trois collègues : un suicide, une mort subite et un décès suite à une longue maladie. chaque cas a nécessité une approche différente." luc de donder, responsable des ressources humaines de l'entreprise van marcke.

Ce furent des journées difficiles pour les employés de Jetair et TUI Belgium. Leur porte-parole Hans Vanhaelemeesch est décédé lors d'un tragique accident de vélo. Il a été frappé de plein fouet par un camion qui avait brûlé une priorité. Il est mort sur le coup.


Cette mort subite créa un choc dans sa famille ainsi qu'auprès de ses collègues de bureau. L'ambiance n'était pas au beau fixe au siège social d'Ostende. Les drapeaux étaient en berne et beaucoup de membres du personnel avaient l'air marqués par cet évènement tragique. Hans Vanhaelemeesch était l'un des visages les plus connus de Jetair et même du secteur de l'aviation de tourisme dans son ensemble. Sa disparition eut l'effet d'une bombe.

Chaise vide

Un décès survient souvent de façon tout à fait inattendue, même sur un lieu de travail. Hélas, les entreprises doivent pouvoir y faire face. Chez Van Marke, spécialisé en canalisations et chauffage, le personnel sait également ce que signifie la perte d'un collègue. "En l'espace de trois mois, nous avons perdu trois collègues : un suicide, une mort subite et un décès suite à une longue maladie. Chaque cas a nécessité une approche différente", explique Luc De Donder, responsable des ressources humaines.


Lors de tels évènements, la communication s'avère cruciale. "Nous communiquons la nouvelle le plus vite possible, le tout après avoir consulté les proches de la victime", précise Luc De Donder. "Ce n'est rien de plus qu'une question de respect." Le traitement des questions pratiques et administratives telles l'assurance collective et la cession des biens matériels se fait tout en respectant l'entourage de la personne décédée. "Les travailleurs peuvent contacter une personne pour les aider à faire face à une telle épreuve. Nos employés doivent bénéficier de temps pour discuter (et pleurer) avec leurs collègues. Enfin, s'ils le souhaitent, ils peuvent participer à un moment de commémoration. Avec l'accord des parents, nous prononçons un petit discours en mentionnant combien cette personne était précieuse pour l'ensemble de l'entreprise."


Les employés décédés laissent une chaise vide derrière eux. "Celle-ci finira tôt ou tard par trouver preneur", explique Luc De Donder. Le remplaçant devra être correctement informé au sujet du contexte dans lequel il débarque.

La communication comme facteur clé

La Loterie Nationale a connu une situation similaire. "En 2012, un de nos directeurs est soudainement décédé dans un accident de la route un samedi soir. Personne ne s'y attendait", explique Sophie Bastenier, conseillère en communication interne à la Loterie Nationale.


Grâce à une approche 'hands-on', elle put rapidement informer tous les travailleurs. "Le dimanche, nous avons envoyé un premier mail en interne. Nous ne voulions pas que les employés soient confrontés à une telle nouvelle un lundi matin. En début de semaine, nous avons donné plus d'explications au sujet des circonstances du décès."

Accompagnement

Il est important de mettre en place un processus de deuil. "Un espace destiné à faire face à la perte d'un être cher a été mis en place. Un registre de condoléances a également été mis en place au siège social. De telles initiatives sont également prévues dans nos autres bureaux."


L'accompagnement est crucial. "Tout le monde bénéficie d'un soutien psychologique", déclare Sophie Bastenier, membre de l'équipe 'Be Happy' qui est responsable du bien-être au bureau. Pour les personnes ayant besoin d'aide sur mesure, nous nous référons à notre service de prévention externe ou à un psychologie. En tant qu'organisation, il est important de maîtriser la communication et les ressources humaines pour les nouveaux arrivants mais aussi pour les employés déjà présents dans l'entreprise, pour ceux qui n'y travaillent plus et pour leurs successeurs.

Protocole funéraire ou non ?

Dans beaucoup de situations de crise, les entreprises peuvent se référer à un protocole ou une check-list. Cela vaut-il également pour le décès soudain d'un collègue ? Le protocole funéraire est un outil permettant aux organisations d'agir de façon appropriée. Il s'agit d'un moyen de soutenir le personnel et une approche personnel doit toujours prévaloir."


Un protocole funéraire a été mis en place à la Loterie Nationale en 2011. L'entreprise l'utilise lors de chaque décès. "Il est évident que chaque cas est différent", explique Sophie Bastenier. "Il s'agit d'une feuille de route mentionnant les éléments pratiques et les organisations spécialisées dans la gestion du décès d'un employé. Elle nous permet de ne rien oublier."


(sdc/wv/eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.