Quand l’employeur peut-il vous licencier pour faute grave ?

Il n’est pas toujours facile de savoir si un motif de licenciement est une « faute grave » ou non. Dans certains cas, les faits sont très clairs, dans d’autres pas. C’est pourquoi l’employé a toujours le droit de contester la faute grave invoquée devant le tribunal du travail.

2 juillet 2013

Partager

Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de fautes graves peu discutables en théorie. Dans la pratique, cependant, ces fautes sont parfois contestées devant le tribunal parce que l’employé estime que le contexte des faits justifie une décision plus clémente.

Voici la liste des manquements graves:

 

  • Vol et fraude au travail : un petit vol peut déjà suffire.
  • Vol et fraude en dehors du travail : des affaires privées peuvent également ébranler la confiance dans l’employé et rendre dès lors impossible toute collaboration ultérieure.
  • Violence et agression au travail.
  • Insubordination, c’est-à-dire le refus d’exécuter une tâche. Si la tâche ne fait pas clairement partie des tâches normales de l’employé, il n’est pas question de faute grave.
  • Ivresse au travail, même si l’employeur ne peut obliger l’employé à se soumettre à un alcootest ou une prise de sang.
  • Erreur professionnelle intentionnelle.
  • Confusion d’intérêts : un employé ne peut, par exemple, passer commande auprès d’une entreprise dont il est (co)propriétaire qu’en avertissant l’employeur et en obtenant son autorisation.

  &nbsp

 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.