Premier emploi ? Optez pour une start-up

Comme le dirait Omar Mohout, professeur d'entreprenariat à l'Ecole de management d'Anvers, 'les jeunes entrepreneurs sont de nouveaux hipsters.'

Dans le cadre de notre rencontre avec l'entreprise digitale 'Zentrick', nous avons été invité par un atelier de recherche indépendant dédié aux entrepreneurs. Cet organisme permet aux start-up d'entrer en contact avec les bonnes personnes et fournit l'expertise nécessaire pour croître comme il se doit.

"Nous sommes actifs depuis près de deux ans et recevons beaucoup de questions de start-up ou interviewons des candidats pour des fonctions spécifiques", explique Michael Boschmans, Event & Program Manager de la société. "Nous aidons surtout les entreprises à se développer au travers de jumelages, de séminaires ou d'ateliers avec des intervenants pertinents. Les entrepreneurs ont des questions et veulent fixer leurs prix ou planifier leur stratégie. Ils peuvent ensuite entrer en contact avec notre réseau. Nous nous intéressons également aux start-up et entreprises dont la croissance est menacée en leur suggérant de se rendre à un séminaire ou à un workshop. Si une entreprise souhaite par exemple lever des fonds, nous la mettons en contact avec un conférencier ayant de l'expertise en la matière."

Pas uniquement pour les technophiles

"Les start-up sont un environnement idéal pour les personnes venant de débarquer dans le monde du travail. Il s'agit d'une manière idéale pour apprendre un tas de choses en même temps car il y a beaucoup de variété et vous touchez à tout. 49 000 jobs sont proposés par des start-up. Une excellente école d'apprentissage pour toute personne souhaitant lancer son propre business. Il s'agit souvent d'entreprises technologiques. La communauté 'Be Tech' est en croissance permanente, cela va dans le sens de l'évolution fulgurante des start-up. Pensons notamment aux cas des jeunes entreprises 'Zentrick' ou 'Teamleader' qui se sont rapidement développées au niveau international et qui recherchent actuellement des collaborateurs. Les profils expérimentés en vente et en marketing sont également les bienvenus. A partir d'un certain chiffre d'affaires, il est judicieux de penser à un directeur de marque. Il n'est pas vrai que les nouveaux emplois sont uniquement destinés aux technophiles. Cela varie d'un secteur à l'autre."


"Au travers de l'atelier de croissance, nous observons la manière dont le paysage entrepreneurial croît, et ce malgré la crise. Les banques et les gouvernements se mettent de plus en plus du côté des jeunes entrepreneurs. Comme le dirait Omar Mohout, professeur d'entreprenariat à l'Ecole de management d'Anvers, 'les jeunes entrepreneurs sont de nouveaux hipsters.' Les grandes entreprises et organisations accueillent les start-up à bras ouverts et soutiennent leur mentalité visant à s'organiser, à raccourcir le processus de décision et à stimuler l'innovation. Voilà une raison supplémentaire pour l'enseignement d'inclure un cours d'entrepreneuriat dans les différentes formations. Il y a encore du travail…"


(eh/jy) 

Plus d'info Travail d'équipe , Accompagnement de carrière , Formation , Développement personnel

08/12/2016