Pouvez-vous quitter votre travail pour aller à une réunion parents-enseignants ?

Une politique visant à imposer la présence des parents aux réunions parents-enseignants a récemment vu le jour. Des amendes pourraient même être imposées s'il n'est pas régulièrement discuté de la situation du fils ou de la fille avec le corps professoral. En tant que parent, vous autorise-t-on à quitter votre travail pour de telles raisons ?

Les réunions parents-professeurs ont généralement lieu dans le courant de l'après-midi ou en début de soirée. Pour bon nombre de parents, il n'est pas toujours possible d'y assister. Nous avons demandé à Gert Mertens, juriste et directeur du bureau Acerta de Hasselt, si la loi permettait de modifier ses horaires pour de telles raisons.

"Un employé peut demander à son employeur de pouvoir rentrer plus tôt à la maison. La question est de savoir si l'employeur validera ou non sa requête. Dans ce cas-ci, sa réponse peut être négative. En revanche, un employé a le droit de s'absenter du bureau en cas d'évènement fortuit tel un accident ou une maladie d'un proche, de dommages causés par un incendie, etc. De toute évidence, une réunion parents-enseignants prévue à une certaine heure ne peut pas être considérée comme un événement imprévu pouvant justifier une absence pour des raisons impérieuses."

Absence de courte durée

Faut-il faire preuve de flexibilité ? "Dans certains cas, comme des évènements familiaux, le travailleur a le droit d'être absent tout en préservant son salaire. Cela concerne par exemple le mariage ou la naissance d'un enfant. En principe, il n'est pas possible de s'absenter pour une réunion parents-enseignants et l'employé n'aurait d'autre choix que de prendre congé pour s'y rendre. Cependant, il existe une solution bien plus simple : celle où l'employeur fait preuve de flexibilité et permet aux employés de s'absenter pour autant qu'ils prestent leurs heures de travail et respectent leurs deadlines."

(eh/jy) 

Plus d'info Réunions , Patrons , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle

05/02/2018