Pourquoi la contradiction est-elle nécessaire ?

Il y a trois ans, Martin Winterkorn, PDG de Volkswagen, annonçait qu'il avait l'intention de réduire l'émission de CO2 de ses moteurs d'un tiers. Au sein de l'équipe de recherche, tout le monde estimait son objectif réalisable mais personne n'a osé le contredire. En analysant la situation au jour d'aujourd'hui, il aurait clairement fallu agir autrement.

15 mars 2016

Partager

Lorsque Martin Winterkorn, ancien PDG de Volkswagen, voulait réduire l'émission de CO2 de ses moteurs d'un tiers, personne n'a osé le contredire.

Quel était le problème de Volkswagen ? Un patron voulant coûte que coûte défendre ses intérêts. Dans son ouvrage intitulé 'Contradiction', Peter van Lonkhuyzen traite de sujets tels la nécessité d'être critique, le feedback et les contradictions au sein des organisations.

Humiliation

L'exemple de Volkswagen est désormais frappant. Le livre de Peter van Lonkhuyzen reprend plusieurs erreurs au niveau de la gestion des entreprises mais surtout un manque de contradiction en leur sein. La crise bancaire est également analysée. Fred Goodwin, PDG de la 'Royal Bank of Scotland' âgé d'à peine quarante ans, a traîné son entreprise dans l'abîme. L'homme régnait en terreur sur son empire et il était fréquent de voir des directeurs de département publiquement humiliés au cours de réunions. Finalement, les risques inconsidérés et le manque de contradiction ont eu raison de l'institution. Le prestigieux 'Time Magazine' a par la suite mentionné Fred Goodwin sur la liste des '25 personnes à blâmer suite à la crise financière'.


Volkswagen et la 'Royal Bank of Scotland' sont des exemples étrangers. Selon Peter van Lonkhuyzen, il semblerait que nous nous soyons retrouvés dans une crise administrative sans précédent, 'comme si tous les dirigeants fiables et compétents étaient en voie de disparition', écrit-il.

Aviation

Volkswagen pourrait toutefois prendre l'exemple des compagnies aériennes et des hôpitaux. La critique est intégrée dans ce type d'organisations et les personnes qui y évoluent ont de moins en moins peur des contradictions. "Dans l'aviation, un programme de gestion des ressources managériales de l'équipage est mis en place selon des standards mondiaux. Celui-ci tourne autour des procédures de sécurité et du renforcement des compétences communicationnelles", précise van Lonkhuyzen. De plus, de nouvelles entreprises et start-ups optent pour une organisation plus souple où les contradictions sont courantes.


"Il est évident que nous devons nous comporter différemment avec nos collègues sur notre lieu de travail. Mettre tout le monde sur le même pied d'égalité permet un échange d'idées et de pouvoir saisir sa chance au quotidien. Nous devons agir dans cette direction."


(eh/jy) – Source : MARK Magazine 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.