Pourquoi il faut souvent dire oui

On entend souvent les gens prétendre ; « Je n’ose pas dire non ». Et c’est ce ‘non’ qui est placé au cœur des cours d’assertivité ; quelqu’un qui consciemment ose refuser une tâche, montre entre autres qu’il n’accepte pas n’importe quoi. C’est quelqu’un qui sait ce qu’il veut et ce qu’il vaut. Mais ce n’est tout de même pas indiqué de toujours laisser entendre ce que l’on ne veut pas. C’est tout de même mieux de dire ce que l’on veut.

9 décembre 2011

Partager

En disant ‘oui’, vous ouvrez la communication et vous vous ouvrez aux possibilités. Cela ne signifie pas du tout que vous devez vous laisser submerger. Au contraire, dire ’oui’, c’est justement très assertif.

Pas toujours

Mais attention ; il ne faut pas dire ‘oui’ à tout. Celui qui le fait apparaît vite comme très tolérant. Une telle personne est peu convaincue de ses propres capacités. Ses pensées et souhaits sont moins importants et avec les autres, elle risque facilement de se laisser bousculer. Gardez-vous donc de dire trop souvent ‘oui’. Un individu qui se comporte comme tel craint ne pas être valorisé quand il s’oppose aux valeurs établies. Il ne montre pas ce qu’il vaut.

Laissez-faire

Il y a pourtant encore beaucoup de gens qui craignent de dire ‘non’. Vous n’en paraitrez pas moins assertif et les spectateurs ne vous laisseront pas au repos si vous êtes si consentant. Mais généralement le ‘oui’ connote la volonté d’aller de l’avant, tandis que le ‘non’ est plutôt associé à stagner. En d’autres mots, le ‘oui’ a un effet stimulant sur la communication.

Prenons l’exemple d’une conversation téléphonique. Dans une discussion normale face à face, vous faites voir via le contact des yeux et la gestuelle que vous écoutez votre interlocuteur. Au téléphone, le mot ‘oui’ remplit ce rôle. Vous approuvez et vous reconnaissez ce que l’autre vous dit, et faites en sorte que la conversation se poursuive. Ce n’est pas pour rien que le mot ‘oui’ est si souvent utilisé. Dans chaque situation, le ‘oui’ fait progresser. Là, si vous dites ‘non’, vous fermez toutes les portes.

Le juste milieu

Dans tous les cas, il ne faut vraiment pas tout accepter. Il y a toujours moyen de trouver un juste milieu, et il vaut de l’or. Vous pouvez par exemple décider de collaborer. Ecoutez de toute façon attentive ce que l’autre à vous dire, et faites-vous votre opinion là-dessus. N’oubliez pas non plus d’expliquer les raisons de votre ‘oui’ (ou de votre ‘non’). Ainsi la communication reste ouverte.

En conclusion : quelqu’un qui ose dire ‘oui’ systématiquement est vite considéré comme plus positif, plus sympa et plus communicatif. Alors, commencez par dire ‘oui’. Cela vous offre des perspectives évidentes pour la suite.

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.