Pourquoi gagne-t-on plus d’argent dans les secteurs chimiques et pharmaceutiques ?

En Flandre, les secteurs chimiques et pharmaceutiques représentent quelque 2.500 emplois par an. Comme l'indique le baromètre des salaires Jobat, ils offrent en moyenne de meilleures conditions salariales que dans la plupart des autres secteurs. Il y a toutefois certaines raisons justifiant de tels montants.

15 novembre 2017

Partager

Les entreprises des secteurs chimiques et pharmaceutiques placent la barre de plus en plus haut en matière de diplômes.

Sur les 2.500 personnes recrutées l'année dernière dans l'industrie chimique et pharmaceutique, il y avait 500 nouveaux postes. "Les autres remplaçaient des travailleurs âgés", explique Frank Beckx, directeur adjoint de la fédération sectorielle Essenscia Vlaanderen. Selon les dernières recherches menées par Essenscia, environ 800 postes vacants sont actuellement disponibles. 10% d’entre eux sont des fonctions en recherche et développement.

Le secteur est connu pour bien rémunérer ses travailleurs. Le baromètre des salaires Jobat classe le secteur de la (pétro)chimie en tête avec le salaire brut moyen le plus élevé. Il se positionne devant les institutions internationales et les entreprises d'énergie. Le pharma est en quatrième position sur un total d'une trentaine de secteurs étudiés par Jobat.

Raisons de la rémunération

Le fait que les secteurs chimiques et pharmaceutiques offrent d'excellentes conditions salariales n’est pas dû au hasard. "Beaucoup d'installations de production fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cela signifie que des primes supplémentaires pour le travail de nuit et le week-end doivent être versées aux employés", justifie Frank Beckx.

Mais ce n'est pas tout. Pour travailler dans ces secteurs, vous devez être formé et diplômé. "La connaissance est notre matière première principale", souligne Frank Beckx. "Non seulement en R&D mais également pour exécuter des processus d’installation complexes de manière efficace et en toute sécurité. Voilà pourquoi nous misons sur de bonnes conditions salariales afin d'attirer des profils dotés de telles compétences."

Selon Essenscia, la présence d'un personnel possédant les qualifications requises est souvent un argument décisif pour les investisseurs étrangers. "Les trois quarts de l'emploi dans le secteur sont créés par des sociétés internationales qui sont souvent actives partout dans le monde. Cela nécessite non seulement un bagage technique et scientifique mais aussi souvent une connaissance approfondie de la langue."

Formation : la barre est plus élevée

En ce qui concerne le niveau de formation, 44% des employés dans les secteurs de la chimie, du plastique et des sciences de la vie (pharmacie et biotechnologie) ont un diplôme d'études supérieures de baccalauréat ou de master. C'est beaucoup plus que la moyenne du reste des travailleurs belges qui est de 31%.

Les entreprises placent la barre de plus en plus haut en matière d'éducation. En un an, le nombre de personnes hautement qualifiées au niveau des postes vacants est passé de 50 à 62%. En revanche, les offres d’emplois destinées aux profils issus de l’enseignement technique ont diminué de 41% à 29%. "Pour les fonctions de production et de maintenance, les exigences deviennent plus élevées. La numérisation et la complexité croissante des processus jouent un rôle non négligeable", souligne Frank Beckx tout en expliquant que les profils techniques tels que les ingénieurs de maintenance et les opérateurs de processus restent essentiels dans les entreprises.

Où gagne-t-on le plus et le moins ?

Salaire mensuel brut moyen le plus élevé

  1. Chimie et pétrochimie – 3.963 euros
  2. Institutions internationales – 3.953 euros
  3. Énergie et eau – 3.866 euros
  4. Pharmaceutique – 3.816 euros
  5. Industrie de transformation des métaux – 3.411 euros

Salaire mensuel brut moyen le plus bas

  1. Restauration et catering – 2.414 euros
  2. Publicité et communication – 2.619 euros
  3. Tourisme et loisirs – 2.671 euros
  4. Sélection et recrutement – 2.730
  5. Services professionnels – 2.788 euros

(eh/jy) – Source : Baromètre des salaires Jobat 2017

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.