Pourquoi et comment les entreprises accélèrent-elles leur recrutement ?

"De nos jours, un employeur ne peut pas toujours comparer plusieurs bons candidats" (Geert Motmans, consultant RH chez Motmans & Partners).

En cette période de pénurie de main-d'œuvre appropriée, les entreprises prennent toutes sortes de mesures pour trouver la perle rare. Accélérer la procédure de recrutement en fait partie. "Si vous prenez trop de temps, les candidats les plus intéressants ne sont plus disponibles", entend-on de plus en plus souvent dans les entreprises.

HR Rail, l’antenne juridique des chemins de fer belges, est ce que l’on appelle un employeur actif. Au début de l’année 2017, le secteur des chemins de fer recherchait 2.500 nouveaux employés. A la fin du mois de juillet, 1.500 personnes avaient déjà commencé à travailler", déclare Kim Buggenhout, porte-parole de HR Rail.

Le processus de recrutement dans le secteur des chemins de fer a été délibérément raccourci. Il y a deux ans, celui-ci durait en moyenne 47 jours. Aujourd’hui, il est question d'une moyenne de 39 jours. "Par rapport à 2011, les délais ont été réduits de moitié", explique Kim Buggenhout. Vu le grand nombre de candidatures reçues, il s'agit d'un pas en avant considérable. En un an, 40 000 demandes sont traitées par HR Rail.

Journées de l'emploi

Comment pouvez-vous, en tant qu’une (grande) organisation comme HR Rail, raccourcir votre processus de recrutement ? Un premier outil pour y parvenir est les journées de l’emploi locales, et ce particulièrement pour les professions en pénurie comme les profils techniques. "Tous les tests ont lieu en une journée et les demandeurs d'emploi savent directement s'ils peuvent commencer", précise Kim Buggenhout. "Une telle journée de l’emploi se déroule sur le lieu de travail où les candidats évolueront afin qu’ils aient une idée la plus concrète possible de ce qui les attend."

jobtrein 

La numérisation assistée est la deuxième raison du recrutement plus rapide. "L'utilisation d'outils communs rend la collaboration entre les équipes de recrutement plus efficace et accélère la communication avec les candidats. Celle-ci a lieu de façon beaucoup plus électronique et cela nous permet de gagner un temps précieux", poursuit-elle.

Compte tenu des besoins de profils techniques au sein de la SNCB et d’Infrabel et de leur pénurie sur le marché du travail, il faut, selon elle, se concentrer sur des initiatives plus locales et continuer d'optimiser les processus internes.

Attendre des mois

Le fait que le rythme du recrutement doit augmenter est devenu une constatation générale. "C'est de plus en plus important pour les grandes entreprises et les institutions", affirme Geert Motmans, consultant RH chez Motmans & Partners. "Le gouvernement revoit de plus en plus ses procédures de sollicitation. Celles-ci prennent souvent plusieurs mois et les candidats intéressants ne sont dès lors plus disponibles par la suite."

jobtrein 

A côté de l'organisation, il y a bien sûr le candidat lui-même. "Pour l’expérience du candidat, il est important que la procédure se passe bien et en douceur", explique Geert Motmans. Selon lui, plus de soin doit être apporté aux processus de sélection fastidieux avec d’innombrables entretiens et tests de sélection. "Les processus de recrutement bien structurés et les outils en ligne sont de plus en plus importants. Pensez aux premières interviews qui doivent pouvoir se faire à distance."

Oser décider

Encore plus que la durée du processus, oser décider est nécessaire afin de cadrer les attentes des candidats et de l'employeur. "L'employeur doit savoir qu'il n'a pas (toujours) le luxe de voir et de comparer plusieurs bons candidats", souligne Geert Motmans. "Il s'agit donc d'oser recruter, et ce souvent en se basant sur un peu moins de points de comparaison."

(eh/jy) 

Plus d'info Lettre de candidature , CV , Postuler en ligne , Entretien d'embauche , Tests de sélection , Conseils pour solliciter , Solliciter de manière créative

12/10/2017