Pourquoi avons-nous nos meilleures idées sous la douche ?

Parfois, on réfléchit toute la journée à un problème sans trouver de vraie solution, mais le lendemain matin, sous l’eau chaude de la douche : eurêka ! Apparemment, c’est un phénomène courant. Est-ce dû à la détente ? Au moment de la journée ? Pourquoi nos meilleures idées nous parviennent-elles sous la douche ?

La créativité ne siège pas dans un endroit spécifique du cerveau, affirme le professeur en psychologie Carsten de Dreu de l’Université d’Amsterdam. Une pensée originale, une découverte particulière, voire une splendide œuvre d’art sont toutes supposées être le fruit de processus ordinaires qui, ensembles, conduisent à la création.

Pour être créatif, de nombreuses nouvelles connexions doivent être établies entre les parties de notre mémoire, explique De Dreu. Cela se passe spontanément et surtout lorsque nous arrivons à nous calmer. Et c’est ici qu’intervient la douche : c’est peut-être le seul et unique endroit de la maison, le seul moment de la journée, où nous ne sommes pas bombardés d’informations.

Mais pour avoir une idée brillante sous la douche, vous devez visiblement avoir ramé toute la journée, nous avertit de Dreu. « Après une dure journée à penser et repenser, votre cerveau est en surcharge et vous ne voyez plus clair dans vos réflexions. Si vous prenez de la distance, l’information inutile disparaît. Soudain surgit alors un espace propice pour établir des connexions entre les connaissances utiles. »

Un formatage du cerveau

Que le cerveau soit reposé au moment de la douche matinale, aide naturellement. De Dreu raconte que dans le cadre de son étude, les participants dormaient et qu’ils ont été réveillés. Dans certaines phases de leur cycle de sommeil, il semblait que leur mémoire était mieux organisée. « Peu de temps après le réveil, c’est comme si l’on avait nettoyé le disque dur. L’information qui bloque les connexions est alors éliminée et il ne reste que les bons éléments. » Les scientifiques parlent aussi de ‘temps d’incubation’ des idées : la réponse se trouve bien dans notre tête mais elle n’apparaît pas tout de suite.

La douche est-elle indispensable dans ce cas ? Eh bien non, dit de Dreu. Une étincelle peut aussi se produire lorsque vous rentrez à la maison à vélo ou que vous allez courir. Parfois, cela aide même de parler à quelqu’un. « Vous êtes ainsi amené à résumer votre explication et il n’y a que les morceaux les plus utiles qui remontent à la surface. »

Sans effort ?

Il y a encore une autre théorie sur la créativité, raconte-t-il, mais elle est moins spectaculaire, certaines indications nous amènent à penser que les gens deviennent aussi créatifs quand ils font travailler leur cerveau en profondeur. Il faut beaucoup plus d’énergie et cela fait appel à d’autres parties du cerveau. De Dreu fait à ce titre référence à un discours du célèbre inventeur, Thomas Edison : « le talent se compose d’1% d’inspiration et de 99% de transpiration. »

Mais que nous ayons de bonnes idées après d’intenses réflexions, nous trouvons cela très normal, dit de Dreu, tandis qu’une idée sous la douche nous semble tout à fait remarquable. Cela maintient en vie le mythe du ‘de power of the shower’. Une entreprise américaine s’est même lancée dans la vente d’aquanotes, un carnet de notes waterproof bien pratique pour inscrire toutes les idées que vous avez sous la douche.

Sources : demorgen.be /Volkskrant.nl

30/09/2013

  • 30 septembre 2013