Pour être performant, identifiez d’abord votre profil de productivité

Si quelqu’un n’est pas à l’aise dans son travail et a le sentiment d’être en deçà des attentes, cela veut peut-être dire que cette personne n’a pas encore trouvé les conditions compatibles avec sa propre façon de fonctionner et de raisonner.

En effet, une bonne conscience de soi est une première étape essentielle pour être performant. C’est ce qu’affirme Geil Browning dans son billet publié sur Inc.com. En tant qu’experte, Browning améliore les interactions au sein d’organisations. Son point de départ : une équipe performante est une équipe dont les membres ont une perception précise d’eux-mêmes, de leur fonctionnement personnel, de leurs motivations.

Trouvez sa recette personnelle

En observant un collègue qui semble toujours abattre plus de travail en moins de temps, vous pourriez découvrir une méthode de travail qu’il serait utile de copier. Mais attention, quand on parle de productivité, c’est certain, il n’y a pas qu’une seule recette qui marche pour tout le monde.

Grâce à son expérience, Browning a décelé 4 modes de pensée présentes chez tout le monde selon des degrés variés et déterminant la manière dont chacun travaille. Il s’agit donc d’identifier lequel de ces 4 modes de pensée vous correspond, les combinaisons étant possibles...

1. Structuré

Browning donne l’exemple du comptable qui raisonne de façon structurée. Avant de commencer, ce dernier crée sa liste des tâches qui le guidera à travers sa journée. En rayant la dernière tâche de sa liste, il sait que sa journée a été productive. Lorsqu’il bosse sur un projet de longue durée, son calendrier se construit autour des moments consacrés à ce projet.

2. Analytique

On retrouvera cette qualité, par exemple, chez la responsable des achats. Pour elle, être productif signifie décortiquer tout le processus d’achat afin d’optimiser les coûts, de mieux anticiper les besoins, etc. Elle applique son esprit analytique à l’exécution de tous les aspects liés à son travail : de la négociation avec un fournisseur à la définition des indicateurs de suivi en passant par la prospection des marchés.

3. Social

Le social a la capacité d’inciter les autres à rester productifs. C’est le chef d’équipe qui entretient une communication ouverte avec ses collaborateurs. A l’écoute, il invite à chercher des solutions ensemble. Ainsi, il partage la responsabilité avec tout le groupe.

4. Conceptuel

Pour illustrer le travailleur conceptuel, Browning décrit le patron d’une petite entreprise. Le conceptuel ne s’attarde pas sur une to do list ni ne se préoccupe de certains détails. Cela ne l'empêche pas de garder une vision nette d’où il veut amener son business. Tout ce qui compte pour lui, c’est que les choses se fassent. Il reçoit un coup de téléphone, un e-mail ? Il agira de suite car pour être productif, le conceptuel a besoin de rester dans l’action. S’il commence à se déconcentrer, il risque de négliger l’un ou l’autre élément.

Dans tous les cas, l’objectif est le même : faire ce qu’il y a à faire. De quelle façon on y arrive dépend de la personnalité de chacun. Le conceptuel, par exemple, ne doit se mettre à dresser des listes de tâches, il abandonnera très vite. L’important, c’est de connaître son mode de fonctionnement et de l’accepter.

Vous reconnaissez-vous dans l’un de ces profils ? Et quels sont vos secrets pour rester efficace ?

(sdb) – Source : Inc.com 

Plus d'info Développement personnel

04/04/2014