Portrait : Jurgen est agent de police au Mali

Jurgen Willems travaille depuis un an comme agent de police au Mali.

Jurgen Willems, inspecteur de police de profession, donne des formations pendant un an dans un pays loin de chez lui : le Mali. Il forme la police locale et participe à un projet de l’Union européenne spécialisé en gestion civile des crises. "D’une certaine manière, j’assiste à un choc culturel."

Comment en êtes-vous arrivé à devenir agent de police au Mali ?

"Je travaillais comme inspecteur en chef au sein du département de la police intégrée à Bruxelles. Celui-ci a été sélectionné par la direction de la coopération policière internationale pour participer à des missions de gestion civile des crises à l'étranger. Leur but est de reconstruire des structures de sécurité dans lds pays touchés par des crises et où les effets se font ressentir au niveau de la sécurité intérieure de l'Union européenne. La police fédérale gère la situation et les membres de la police locale peuvent s’engager en allant travailler à l’étranger. Je donne principalement cours en police de proximité et en gestion de l'information. En tant qu’agent de police, comment traiter certaines informations et comment vous les procurer ?"

Le Mali est-il votre première expédition à l'étranger ? Comment avez-vous atterri là-bas ?

"Bien sûr que non. J’étais déjà actif au Kosovo. Pour moi, ce voyage est une magnifique expérience. On y apprend à gérer ses différences : cela vaut non seulement pour les Maliens à qui j'enseigne mais également pour mes collègues provenant d'autres pays européens. J'apprends beaucoup de leurs expériences et je peux appliquer certains éléments aux cours que je donne à l'académie de police et au sein de la zone de police de Bruxelles-Capitale Ixelles."

Agent Jurgen Willems in Mali 

Travailler dans la police au Mali est-il totalement différent de ce que vous faites en Belgique ?

"Pour commencer, le Mali est un grand pays : sa superficie fait 41 fois celle de la Belgique. Je vis dans la capitale, Bamako, mais les conditions de vie sont beaucoup plus basiques que chez nous. Cela a certaines incidences au niveau du travail. En tant que policier, vous voulez d’abord vous occuper de votre famille. Ici, le salaire est destiné à aider la famille au sens large du terme. En tant que professeur, vous devez bien connaître votre rôle et vous concentrer sur les formation que vous donnez."

Agent Jurgen Willems in Mali
(eh/jy) – Source : MARK Magazine 

Plus d'info Travailler à l'étranger

05/07/2017