Peu de différences entre les hommes et les femmes au niveau organisationnel

L'idée que les femmes dirigent différemment que leurs homologues masculins est répandue. Cependant, une étude de l'Université d'Anvers et du spécialiste en ressources humaines Hudson montre que les patrons et les patronnes ont bien plus de points communs que de différences.

4 octobre 2018

Partager

Les stéréotypes sur le style de leadership des femmes varient d’extrêmement négatifs à très positifs : certains sont convaincus que les femmes ne sont pas suffisamment motivées ou trop émotives pour bien diriger. D’autres les félicitent pour leur approche unique et leurs compétences interpersonnelles qui en font de meilleures managers que les hommes.

Recherches

Cependant, il n'existe pas ou peu d'études qui se penchent sur ces stéréotypes. Les hommes et les femmes occupant des postes de direction ont-ils une personnalité différente ? Les recherches menées par des membres de différentes universités et le spécialiste RH Hudson tentent de répondre à cette question.

Au total, les personnalités de plus de 500 dirigeants d'organisations ont été comparés à celles de plus de 50.000 employés occupant des postes non cadres, et ce à l’aide du 'Business Attitudes Questionnaire' (BAQ) développé par Hudson.

La conclusion est sans appel : les hommes et les femmes occupant des postes de direction se ressemblent davantage qu'ils ne diffèrent.

Cadres VS Non cadres

En examinant le grand groupe de non cadres interrogés, les femmes obtiennent des résultats légèrement supérieurs pour des aspects tels que l'altruisme et la conscience, et légèrement inférieurs pour la stabilité émotionnelle et l'extraversion.

Cependant, ces différences entre hommes et femmes semblent disparaître en grande partie lorsque vous vous concentrez sur les cadres et dirigeants. Les résultats montrent que les hommes et les femmes occupant des postes de direction ne sont pas fondamentalement différents les uns des autres. Les deux présentent un profil de leader archétypal mettant fortement l'accent sur des caractéristiques telles que l'affirmation de soi, la réflexion stratégique et la prise de décisions.

Casser les stéréotypes de genre

Une constatation intéressante est que les différences de personnalité entre les cadres et les non cadres sont nettement plus importantes chez les femmes que chez les hommes.

"Nous en déduisons que, dans de nombreuses organisations, le profil du 'leader type' est encore attaché à des 'caractéristiques masculines' antérieures et cela peut constituer un obstacle supplémentaire pour de nombreuses femmes", explique Bart Wille, professeur assistant en ressources humaines et développement organisationnel à l'Université d'Anvers.

vrouwen vs. mannen

"De nombreuses études ont montré que les femmes qui excellent dans les domaines traditionnellement associés au leadership masculin sont rapidement perçues par leurs employés comme autoritaires, arrogantes, froides et non féminines, ce qui compromet leurs chances de promotion", affirme Bart Wille.

Qu'est-ce que cela signifie pour les programmes visant à promouvoir la croissance des femmes dans les organisations ? "Pour que davantage de femmes occupent des postes de direction, il y a une tendance à se concentrer principalement sur leur changement d'attitude en leur apprenant à adopter des comportements 'typiquement masculins' associés à un bon leadership. Selon nous, le véritable changement réside dans la suppression des stéréotypes de genre au niveau organisationnel", conclut Amelie Vrijdags, consultante principale en recherche et développement chez Hudson.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.