Outplacement: ‘Plus vite réengagé, mais moins bien payé'

La moitié des travailleurs qui ont bénéficié l’an passé d’un outplacement, gagnent moins dans leur nouvelle situation professionnelle. Seuls 16% trouvent un emploi mieux payé. » Cela ressort des résultats annuels de l’outplacement de Right Management.

27 mai 2014

Partager

outplacement
« Gagner moins est souvent un choix conscient. Des facteurs comme la durée du trajet domicile/bureau et l’équilibre vie privée/ vie professionnelle pèsent davantage » (Lynn Coutigny, Managing Director chez Right Management)

Comme tous les ans, Right Management publie les résultats de son programme d’outplacement individuel en Belgique. « Tant des cadres (30%) que des employés (70%) y participent. Plus de la moitié des participants ont trouvé un nouvel emploi l’an passé.

« En plus ils ont trouvé plus vite qu’en 2012. Les cadres ont cherché en moyenne cinq mois et demi, les employés 4 mois et demi », détaille Lynn Coutigny, Managing Director chez Right Management. « Nous sommes presque au niveau d’avant la crise. A cette époque, les candidats avaient respectivement besoin de cinq et de quatre mois. »

Réduction de salaire

Pour la deuxième année consécutive, la crise marque le salaire de son empreinte. Lynn Coutigny : «  Par rapport à l’an passé, les candidats trouvent peut-être plus vite un nouveau job, mais pour cela ils ont des efforts à consentir sur leur salaire. »

La moitié des participants (55% des cadres, 48% des employés) gagnent moins dans leur nouvel emploi. Seule une minorité (16%) réussit à décrocher un salaire supérieur. Lynn Coutigny : « Gagner moins est souvent un choix conscient. Nous observons que des facteurs comme la durée du trajet domicile/bureau et l’équilibre vie privée/ vie professionnelle pèsent davantage que le salaire brut. »

Difficile pour les + de 55 ans

La moitié des employés qui ont bénéficié l’an passé d’un outplacement via Right Management avaient plus de 45 ans. Chez les cadres, ils étaient même six sur dix dans ce cas. Le bureau d’outplacement constate une légère augmentation (5%) du nombre d’employés sous les 35 ans. Les + de 55 ans avaient le plus de difficultés l’an passé à trouver un nouvel emploi.

« Certainement dans des secteurs fortement mouvants comme l’IT et les RH », explique Lynn Coutigny. «  C’est un fait que nous tendons à développer des chances de succès de même niveau pour tous les âges et pour tous les profils. Mais dès l’âge de 55 ans, nous constatons que c’est un peu plus difficile ? Certainement dans des domaines mouvants comme l’IT et les RH. Même les profils de senior management ont plus difficile que les années précédentes. C’est peut-être à attribuer à la baisse du nombre de sièges internationaux en Belgique et à l’aplatissement des structures dans les organisations. »

(wv/sc)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.