Où travaille-t-on le plus en Europe ?

Du travail tard

Etant donné la situation économique de la Grèce et d’autres pays du sud, vous avez peut-être tendance à penser que l’on preste moins d’heures dans ces pays. Rien n’est moins vrai… Même si nous travaillons en Belgique bien plus d’heures que chez nos voisins.

Un employé à temps plein travaille en Belgique 1.739 heures par an, heures supplémentaires non comprises. C’est remarquablement plus que chez nos voisins, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne. L’Allemagne est le champion en ce qui concerne les jours de congé ; 40.

C’est ce qui ressort d’une étude de l’Eurofound, une institution européenne qui s’intéresse aux conditions de vie et de travail en Europe.

Les négociations collectives sur le temps de travail (par secteur, entreprise, etc.) jouent un rôle important dans la plupart des pays européens. Pour arriver au nombre d’heures de travail par an, on déduit de la durée de travail moyenne convenue de manière collective, le nombre de jours de vacances et les jours fériés.

Ainsi on arrive, pour l’Union Européenne, à une moyenne de 1.712 heures de travail en 2013. Les heures supplémentaires ne sont pas intégrées au calcul. Si vous regardez l’ancienne Europe des 15, la moyenne est de 1.678 heures de travail. C’est en Estonie que l’on travaille le plus longtemps ; elle est suivie par la Hongrie, la Lituanie la Pologne et la Roumanie. Les semaines de travail les plus courtes nous les trouvons en France, au Danemark, en Allemagne, en Italie et en Suède. La différence entre l’Estonie et la France s’élève à pas moins de quelque 282 heures, soit 35 jours de 8 heures.

Nombre moyen d’heures prestées par an en 2012

Nombre moyen d’heures prestées par an en 2012 (conclu par des conventions collectives, congés payés et jours fériés déduits, heures supplémentaires non calculées). Sources : Eiro / Eurofound

Le nombre de jours de congés diffère fort d’un pays à l’autre de l’UE

Le nombre de jours fériés et de jours de congé varie dans l’Union Européenne de 40 pour l’Allemagne à 28 en Estonie. Soit un écart de plus de 2 semaines de travail !

En tête aussi en matière de congé, la France et l’Italie avec 39 jours. La Hongrie, la Lituanie, la Pologne et la Roumanie doivent faire avec 29 jours seulement. La moyenne dans l’UE est de 35,1 jours. En Belgique, le nombre de jours de congé s’élève à 30 et aux Pays-Bas à 31. Les jours fériés qui tombent un dimanche ne sont pas comptés.

Le nombre de jours de congé joue un rôle important dans le graphique ci-dessus. Un pays qui a une longue semaine de travail peut arriver à un nombre relativement bas d’heures de travail par an, si les jours de congé sont nombreux.

Moins d’½ heure supplémentaire en Belgique

Le graphique ci-dessus ne tient pas compte des heures supplémentaires. Eurostat a compté la durée de travail hebdomadaire, y compris les heures supplémentaires et les absences. Il s’agit de travailleurs plein temps en 2012. Pour les heures supplémentaires, qu’elles soient ou non payées, n’entre pas en ligne de compte.

La Roumanie a la plus longue semaine de travail, avec 41 ,2 heures, suivie par le Luxembourg (41,1), le Royaume Uni (40,8), l’Allemagne (40,5), La Croatie et Chypre (40,3), et la Bulgarie (40,2u). Les travailleurs en Finlande travaillent le moins d’heures (37,6). La Belgique est à 38,2 heures par semaine. Pour arriver aux heures prestées par an, le nombre de jours de congé etc. (voir ci-dessus) doit être compté. Ceci sort du cadre de l’étude d’Eurostat.

La moyenne de l’UE est de 39,6 heures par semaine, 0,1 heure de moins qu’en 2011. Mais bien 1,5 heure de plus que la moyenne convenue de manière collective. En Belgique, cette différence n’est que de 0,4 heures (37,8 heures convenues de manière collective, contre 38,2 prestées).

Nombre d’heures par semaine réellement prestées (heures supplémentaires inclues)

Nombre d’heures par semaine réellement prestées

Inclus, des pauses brèves, la formation et le training pour le job. Exclus, le temps du trajet domicile / lieu de travail, la pause déjeuner, les absences du travail pour raisons personnelles, et la formation et le training non requis pour le job. Sources : Eurostat, EU LFS, 2012

On travaille moins dans le secteur bancaire

Ce qui est remarquable, c’est le petit nombre d’heures que l’on est tenu de prester dans le secteur bancaire en Belgique. L’étude de l’UE a analysé dans tous les pays de l’Union les 3 secteurs du métal, de la banque et des autorités locales. Dans ces secteurs, de tous les pays de l’UE où une semaine des 35 heures a été observée, seul le secteur bancaire en Belgique est au minimum. Les travailleurs du métal en Belgique doivent travailler 37,75 heures et ceux des autorités locales 38 heures.

Durée de travail hebdomadaire moyenne conclue de manière collective dans le secteur bancaire en 2012

Durée de travail hebdomadaire moyenne

(sc) - Sources : Eiro / Eurofound

Plus d'info Workaholic

21/08/2013