Nous travaillons tous avec du matériel vieillot

Le pourcentage de dispositifs technologiques obsolètes et dépassés dans les entreprises à travers le monde croît considérablement depuis quelques années. Une conséquence de la crise financière qui poussa les entreprises à faire des économies…

29 août 2014

Partager

Plus de 51% de tous les appareils analysés se sont avérés être obsolètes ou inutiles. Tels sont les résultats ressortant du Network Barometer Report 2014, une enquête réalisée depuis 2009 par le bureau Data Dimension.

Economie de coûts grâce à la crise

Edwin de Brave, directeur de Dimension Data Solutions s'exprime : "Au cours de ces dernières années, nous avons vu le nombre d'équipements obsolètes et dépassés augmenter à vue d'œil. Notre hypothèse principale fut qu'un renouvellement de la technologie était imminent. Les résultats de notre étude montrent à présent que l'innovation au sein du réseau des organisations a pris bien plus de temps que prévu pour se développer".


Selon lui, trois raisons principales sont liées à cette tendance :


1. L'épargne liée aux coûts : les entreprises allouent leurs budgets à d'autres priorités.

2. Les entreprises font de plus en plus appel à l'ICT en tant que service (IAAS – ICT as a service) afin de ne plus devoir investir dans leurs propres infrastructures.

3. L'arrivée des "software defined networks" fait en sorte que les organisations attendent plus longtemps pour sélectionner et installer des nouveaux appareils technologiques. Cela risque de prendre de plus en plus d'ampleur dans les années à venir.


Il poursuit : "Nous nous attendons à une croissance du cloud computing, de la mobilité et du nombre d'appareils interconnectés, ce qui entraînera une pression supplémentaire et poussera les clients à analyser leur architecture de réseau et non seulement leurs appareils de manière individuelle".

Phénomène mondial

L'Amérique du Nord et du Sud, l'Asie-Pacifique et l'Europe sont en proie à un vieillissement de leurs appareils, tandis que l'Australie, le Moyen-Orient et l'Afrique semblent déjà avoir entamé leur reconversion depuis l'année passée.

Dimension Data a également constaté que le pourcentage d'équipements vieillots était plus élevé dans certains secteurs, comme par exemple les services financiers, la santé ou l'enseignement car ceux-ci souffrent le plus des économies liées aux technologies.

Même les fournisseurs de services et de télécommunications postposent le renouvellement de leurs réseaux, et ce pour cause de grande taille des organisations entraînant des coûts considérables.

Les entreprises de ce secteur possèdent généralement un grand nombre de collaborateurs capables d'entretenir et de gérer correctement et en permanence les infrastructures réseau. Ces organisations peuvent donc se permettre de prendre sur elles les risques du vieillissement des appareils existants.

"Le plus important à faire pour que les entreprises puissent s'assurer du maintien de leur réseau est d'investir dans des outils et des processus de soutien à l'exploitation."

Selon de Brave, il n'y a rien de mal à ce qu'une organisation attende le plus possible avant de procéder à une mise à jour de ses appareils. Pour autant que cela ne nuise pas à ses objectifs commerciaux ou à un autre besoin quelconque. "La meilleure situation est lorsque les besoins de l'entreprise sont la force motrice du changement dans l'architecture du réseau, plutôt que de mettre la technologie à jour juste pour prévenir du vieillissement".

(EH) – Source : Managersonline.nl 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.