Ni vraiment vieux ni vraiment expérimenté

« Celui qui continue à qualifier les 50 ans et + de vieux sur le marché du travail fait partie du problème. En arrivant sur le marché de l’emploi, on vieillit directement de 30 ans. Si l’on demande aux gens quand ils se considèrent vieux, la réponse varie entre 65 et 75 ans. Sur le marché de l’emploi, vous l’êtes déjà dès vos 50 ans, voire plus tôt dans de nombreux cas. Les chances de trouver à nouveau du travail diminuent depuis longtemps déjà à l’âge de 50 ans. » La parole à Jan Denys de Randstad, expert en emploi.

9 novembre 2012

Partager

Denys : « Les autorités mènent campagne (pas toujours heureuse) depuis quelques semaines pour changer cette vision étrange. Nous avons fait le point depuis plusieurs fois déjà. Celui qui continue à qualifier les plus de 50 ans de vieux sur le marché du travail fait partie du problème. Un cinquantenaire est aujourd’hui un travailleur qui en principe a encore une carrière de 15 ans devant lui. De manière purement mathématique, cela correspond plus au milieu qu’à la fin de la carrière, il est donc difficile de leur coller un label de vieux. » C’est clair, plus vite on enlève à un cinquantenaire une image de vieux, mieux c’est.

« Mais alors, quelle est l’alternative à utiliser ? Il y a quelques années d’ici, certains marketeers ont fait un effort louable pour lancer le concept de ‘medior’. Mot qui satisfait à première vue aux exigences. Un terme neutre qui référait à la tranche des 45-65. Mais le terme ne s’est pas vraiment imposé pour l’instant. »

« Une autre alternative tend à remplacer le mot vieux, à la connotation négative, par ‘expérimenté’. Mais le problème est que cela ne correspond pas à la réalité. Car si les 50 ans et + ont plus d’expérience que les jeunes de 20 ans, ces expériences ne sont pas nécessairement pertinentes pour le marché du travail.

Il y a deux choses importantes. D’abord il y a toujours beaucoup de postes où l’expérience ne joue aucun rôle. Il s’agit des métiers moins qualifiés où tout au plus une courte période d’insertion est nécessaire. Dans de tels jobs, vous ne construisez pas une expérience digne de ce nom dans le sens de compétences complémentaires. Et dans certains cas il est même question de déqualification ou d’expérience négative. En remplissant des postes peu ou pas qualifiés, vous perdez des qualifications acquises antérieurement.

« Mais même des travailleurs occupant des postes qualifiés n’ont pas toujours l’expérience souhaitée. Les travailleurs ont acquis souvent des qualifications spécifiques à l’entreprise qui sont nécessaires et précieuses dans une organisation donnée mais nettement moins ou pas du tout ailleurs. Plus grave encore, ils ont parfois des compétences qui peuvent être handicapantes dans un nouveau contexte d’emploi. En conclusion, beaucoup de 50 ans et + estiment avoir une expérience qui n’est pas suffisamment appréciée par de nombreux recruteurs. Les + de 50 ans ne sont pas nécessairement vieux sur le marché du travail, tout comme ils ne sont pas nécessairement expérimentés. »

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.