N’engager que du personnel sexy, c’est permis ?

Intelligent sans doute de ‘garnir ‘ votre bar à café ou votre snack de serveurs bien lookés, cela flatte l’œil … Mais est-ce autorisé ?

13 août 2012

Partager

Marylou’s Coffee
deux serveuses de marylou’s coffee.

Aux Etats-Unis, le sujet fait débat. La chaine de Marylou’s Coffee. est plus reconnaissable par ses serveuses ultra attirantes que par le café que l’on y sert. Les serveuses y arpentent les salles, habillées de t-shirts roses et de shorts. Aucune plainte n’a été déposée contre la chaine, mais l’Equal Employment Opportunity Commission, en quelque sorte l’équivalent américain de notre Centre pour l’Egalité des chances, a lancé une enquête en matière de discrimination. C’est ce que mentionne The Economist.

Jolies hôtesses de l’air

Aux Etats-Unis, il arrive qu’on aille en justice pour cette raison. Le gouvernement fédéral américain interdit toute discrimination sur base du sexe, de la race, de la religion, du handicap et de l’origine nationale, mais pas sur l’aspect physique. Trois endroits, dont Washington DC, ont bien une loi qui interdit la discrimination sur base du look extérieur.

On peut n’engager que des hommes ou que des femmes aux Etats-Unis, mais seulement si le sexe est une qualification professionnelle fiable. Les cas douteux sont portés devant le tribunal. C’est ainsi que Southwest Airlines a été forcée en 1981 d’engager aussi des hommes après qu’un juge ait jugé que la fonction d’hôtesse de l’air n’était pas créée pour séduire la gente masculine à bord mais bien pour les accompagner pendant le vol.

Pour Marylou’s Coffee, cela signifie, selon The Economist, que la chaine devra bientôt faire un choix ; ou bien ils expliquent que les serveuses sont explicitement là pour séduire les clients masculins, ou bien ils devront adapter leur politique de recrutement.

Et en Belgique ?

« Lors du recrutement, il y a lieu de respecter la loi anti-discrimination », racontre Kristiaan Andries du centre de connaissances de SD Worx : « Celle-ci liste un certain nombre de critères, sur base desquels on ne peut pas établir de discrimination. L’aspect physique n’en fait pas partie. »

Sont explicites, dans la loi anti discrimination : l’âge, le genre, l’état civil, les croyances religieuses ou philosophiques, les convictions syndicales ou politiques, l’état de santé actuel ou futur, un handicap ...

Une distinction sur le fond d’un des critères protégés forme donc une discrimination, à moins que la distinction ne soit légitime. Il peut s’agir des exigences requises par la fonction. Par exemple : un chauffeur de camion ne peut être aveugle.

« Naturellement, la discrimination est possible sur base d’autres critères que ceux que la loi prévoit explicitement. En Belgique, aucune jurisprudence n’existe qui condamnerait l’aspect physique comme critère.

(sc) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.