Moins de temps dans les bouchons, pour quoi faire ?

Que feraient les Belges s’ils pouvaient réduire le temps perdu dans le trafic ? Ils rêvent de faire plus de sport mais aussi de rester plus longtemps au lit !

3 mars 2014

Partager

Fin 2013, une grande enquête sur la mobilité commandée par Touring et Febiac révélait que 28 % des usagers de la route belges abandonneraient probablement leur voiture si les embouteillages devaient s'aggraver dans les mois à venir.

Le télétravail occasionnel et limité (maximum 2 jours/semaine) pourrait tenter 51 % des personnes interrogées. Plus que jamais, cette solution est perçue aujourd’hui comme une vraie solution pour éviter les embouteillages (61 %) et gagner du temps (60 %).

Mais que faire du temps que nous gagnerions ainsi ? Regus, la société spécialisée dans les espaces de travail flexible, a étudié ce point auprès de 20.000 cadres et chefs d'entreprise à travers le monde.

Le top 6 en Belgique: que feriez-vous si vous pouviez effectuer du télétravail partiel/moins de trajets du domicile au bureau ? 

  1. Je ferais davantage de sport (77 %).
  2. Je passerais davantage de temps avec mon conjoint et ma famille (72 %).
  3. Je travaillerais davantage (59 %).
  4. Je resterais plus longtemps au lit (58 %).
  5. Je passerais davantage de temps avec mes amis (55 %).
  6. J'en profiterais pour apprendre, par exemple en suivant une formation complémentaire (54 %).

Les six principales réponses dans le monde: que feriez-vous si vous pouviez effectuer du télétravail partiel/moins de trajets du domicile au bureau ? 

  1. Je ferais davantage de sport (76 %)
  2. Je passerais davantage de temps avec mon conjoint et ma famille (75 %).
  3. Je passerais davantage de temps avec mes amis (55 %).
  4. Je travaillerais plus ou plus longtemps (54 %).
  5. J'en profiterais pour apprendre, par exemple en suivant une formation complémentaire (52 %).
  6. Je resterais plus longtemps au lit (47 %).

William Willems, directeur général de Regus Belgique: « Grâce aux multiples développements technologiques, de nombreuses personnes ne se préoccupent plus quant au lieu ou au moment où ils travaillent. Pourtant, ils passent encore beaucoup trop de temps dans le stress des embouteillages entre leur domicile et le bureau. Aujourd’hui, alors qu'on lance des réflexions sur un péage pour entrer dans Bruxelles, les employeurs doivent faire davantage confiance à leur personnel et lui permettre de travailler de la maison ou depuis un site professionnel proche de chez lui. En outre, cela contribue à sa productivité : 59 % des personnes interrogées travailleraient davantage si elles passaient moins de temps dans le trafic entre leur domicile et le bureau. »

Pour plus d’informations : http://www.regus.com/commute 

Méthodologie : Plus de 20 000 professionnels de plus de 95 pays ont été interrogés en ligne en septembre 2013. Ces contacts proviennent de la base de données internationale de Regus, qui comprend plus d’un million de professionnels. Ils constituent un échantillon représentatif de dirigeants et de propriétaires d’entreprises du monde entier. L’étude a été gérée et réalisée par l’organisme indépendant MindMetre. 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.