Mode d’emploi pour vous démarquer de la masse des candidats

Comment vous démarquer ?

Avec la crise, ce sont des tonnes de candidatures en plus qui tombent pour chaque offre d’emploi dans les mains des recruteurs. Indispensable donc de frapper fort parmi ce tas de CV et de lettres de candidatures.

1. Le CV

  • Listez vos études et vos expériences professionnelles dans l’ordre anti chronologique. Le plus récent au dessus donc.
  • Ne dépassez pas deux pages de CV.
  • Il n’est pas rare que les recruteurs trouvent les candidats flous et désordonnés. Ils passent une formation sous silence, par exemple, et écrivent qu’ils ont travaillé chez tel employeur ‘entre 2011 et 2012’.
  • Mettez l’accent sur vos compétences et sur ce que vous avez réussi sur le plan professionnel. Votre CV doit être concis, clair et bien structuré.
  • Les recruteurs veulent pouvoir analyser en quelques minutes si un candidat dispose de la formation ou de l’expérience utile. S’ils doivent prendre trop de temps pour le découvrir ou si vos compétences ne sont pas assez bonnes pour la fonction, vous risquez d’être mis de côté.

2. La lettre de candidature

Dans le second tour –vous y participez si votre CV est jugé bon – le recruteur se penche sur les lettres. Une bonne lettre de candidature peut transformer un ‘peut-être’ dont on vous a affublé lors du 1er tour d’analyse des CV en un ‘oui’.

  • Rédigez une lettre de maximum une page.
  • Les compétences importantes pour la fonction doivent sauter aux yeux du recruteur. Etudiez bien la fonction décrite et l’entreprise et écrivez une lettre sur mesure. Prenez garde aux banalités telles que passion ou mise au défi.
  • Insistez sur votre potentiel de croissance et votre motivation. Certainement lorsqu’il s’agit pour le nouveau collaborateur d’opérer un changement de département, il ne peut se contenter de faire tourner la boutique.
  • Veillez à ne commettre aucune erreur de frappe. Cela arrive plus souvent que l’on ne pense. Laissez relire votre CV et votre lettre de motivation si nécessaire par un proche à l’orthographe impeccable.
  • Si vous sollicitez pour une fonction de communication, la lettre de candidature est très importante. Eléments essentiels : pas de fautes de frappe, illustrer sa motivation de manière personnelle et percutante, enfin choisir un ton, un style qui puissent marquer l’attention.
  • Réfléchissez bien avant de vous lancer dans des actions coup de poing. Une lettre dans une bouteille cela peut vous sembler orignal mais toutes les entreprises ne la valoriseront pas de la même manière. Une présentation powerpoint de vous même ne permettra pas une analyse rapide : vous risquez juste que le recruteur ne décroche avant d’avoir pu faire le tour de la question. Et puis, vos photos de vacances n’ont peut être pas leur place sur votre CV …
  • Téléphoner avant peut être une bonne idée. Mais seulement si vous avez des questions intelligentes à poser. Evitez de poser celle dont la réponse se trouve sur le site. De même que donner plusieurs coups de fil à la même entreprise.

3. L’entretien de sélection

  • Les candidats qui conviennent tous tant sur le plan de la formation que de l’expérience font la différence lors de l’entretien de recrutement grâce à leurs ‘soft skills’. Et là réside toute l’importance de pouvoir bien communiquer. Le candidat peut-il s’adapter sur son interlocuteur ? A-t-il une force de persuasion ? Si le recruteur vous demande ‘Pouvez-vous me convaincre ?’ et que vous répondez ‘Oui je peux essayer’, vous avez naturellement perdu la bataille.
  • Habillez-vous en conséquence. Choisissez un look professionnel. Adaptez vos vêtements au job pour lequel vous postulez, sans montrer une personnalité trop forte. Vous vous sentez mal à l’aise dans un trois pièces ? Portez alors un pantalon habillé avec une belle chemise.
  • Posez des questions intelligentes. Si vous savez bien à quelle entreprise vous avez affaire, vous aurez sans nul doute quelques questions à poser. Vous faites ainsi d’une pierre deux coups ; non seulement vous avez réponse à vos questions mais, en plus, vous montrez que vous vous êtes bien préparé.
  • Concentrez-vous sur ce que le job signifie pour vous. Les employeurs seront favorablement surpris lorsqu’ils vous entendront expliquer ce que vous pouvez faire pour eux et pour l’entreprise, au lieu de demander de qu’ils peuvent vous apporter.
  • Envoyez un mail de remerciement. Après un très bon entretien, lorsque cela a cliqué des deux côtés, vous pouvez envoyer un mail de remerciement personnalisé. Il y a peu de chercheurs d’emploi qui le font. En cas de doute entre deux candidats équivalents, le choix sera vite fait.

(mr/sc) - Sources : VDAB et www.intermediair.nl

Plus d'info Lettre de candidature , CV , Entretien d'embauche

03/07/2013