Malades du cœur, revenus inférieurs ?

Les personnes souffrant d’un problème de cœur ont généralement une vie plus saine mais font moins d’études, ont moins souvent un travail rémunéré et gagnent en général moins.

Selon une enquête de l’Academisch Medisch Centrum (AMC) d’Amsterdam, il ressort qu’aux Pays-Bas, les patients du cœur ont en moyenne un revenu inférieur et ont moins souvent un boulot rémunéré que leurs homologues qui ne présentent aucun problème cardiaque.

Vivre plus sain, gagner moins

Depuis le 1er janvier 2002, tous les jeunes patients du cœur néerlandais ont été répertoriés aux fins de l’enquête. Seuls 30% d’entre eux ont suivi l’enseignement supérieur, tandis que ce pourcentage monte à 40% pour l’ensemble de la population.

Parce que les gens nés avec un problème cardiaque sont en général moins formés, la moyenne de leurs revenus est aussi plus basse. Les patients du cœur ont en outre moins souvent un travail.

Les patients atteints de maladie cardiovasculaire vivent généralement plus sainement. Seulement 13% d’entre eux seraient fumeurs (contre 20% pour l’ensemble de la population), ils boivent également moins d’alcool et sont moins sujets à des problèmes de surpoids.

Aux Pays-Bas, on compte environ 30.000 jeunes adultes qui présentent une faiblesse cardiaque de naissance.

(mo) - (sc) 

Plus d'info Gagner plus / moins

17/01/2012