L’Union Européenne compte 5,7 millions de jeunes chômeurs

jeune chômeur

30% des jeunes qui étaient au chômage en 2010 n’ont pas trouvé d’emploi en 2011.

Les jeunes Européens sans travail sont depuis des années en prise avec le chômage. C’est ce qui ressort des statistiques sur le marché de l’emploi. Les jeunes sont parmi les plus grandes victimes de la crise. Les chiffres ne trompent pas. Le chômage des moins de 25 ans dans l’Europe des 27 s’élevait en février 2013 à près de 5,7 millions. Ce qui correspond à un taux de chômage de 23,5%.

De mal en pis

La zone euro compte pas moins de 3,6 millions de jeunes chômeurs. Les différences entre les états membres sont grandes. Aux Pays-Bas, le chômage atteint 10%. En Allemagne et en Autriche, c’est moins. Mais dans les pays de l’Europe du Sud, le marché de l’emploi va de mal en pis. L’Italie est confrontée à un chômage des jeunes de quelque 38%, en Grèce, la moitié des jeunes de moins de 25 ans (58%) sont actuellement sans travail.

Dans notre pays, la situation n’est pas bonne non plus. En Belgique, un jeune sur cinq (19,6%) est un chômeur. Avec ce score, nous sommes juste en dessous de la moyenne européenne. Les jeunes dans notre pays sont surtout impactés par le gel des engagements et l’arrêt de contrats temporaires.

Qu’est-ce qui rend la situation des jeunes européens encore plus grave ? Le peu de chance de trouver un job par cette conjoncture. Seuls 30% des jeunes de 15 à 24 ans qui étaient au chômage en 2010 ont trouvé un emploi en 2011.

Emploi temporaire ou à temps partiel

De plus en plus aussi, les jeunes héritent d’emplois temporaires ou à temps partiel. En 2012, 42% des jeunes européens travaillaient sous contrat temporaire, 32% avaient un temps partiel. Ces pourcentages sont respectivement multipliés par quatre et par deux pour ce qui concerne les adultes de plus de 25 ans.

Ceux qui quittent prématurément l’école forment un groupe à part en termes de chances à l’emploi. Parmi ceux-ci, 55 % sont sans emploi alors que 70% disent vouloir travailler. Résultat : beaucoup de jeunes ‘décrochent’. Un jeune inactif sur huit ne serait plus à la recherche d’un job.

La morosité du marché de l’emploi chez les jeunes a incité la Commission Européenne, fin 2012, à proposer une série de mesures pour stimuler leur mise en activité. Le volet le plus important est l’instauration d’une ‘garantie jeunes’ : l’idée est que, dans chaque état membre, les jeunes jusqu’à 25 ans reçoivent, dans les quatre mois suivant la fin de leur formation officielle ou leur inscription au chômage, une offre d’emploi ou de formation supplémentaire, ou un stage ou encore un contrat de formation orienté sur la pratique.

(wv / sc)

Plus d'info Comment trouver des offres d'emploi? , Pourquoi je ne trouve pas de job ?

05/06/2013