L’UE a un bureau … aux Caraïbes

Barbade

L’Union Européenne a récemment ouvert un bureau dans l’île des Caraïbes, la Barbade. 39 membres du personnel travaillent aux quartiers généraux, sur la côte ouest de l’île, et veillent à répartir les budgets - 292 millions d’euros - à des projets tels que la reconversion des éleveurs de bananes. Cela n’a pas l’air de plaire à tout le monde.

Le nouveau bureau a entre autres subi les critiques du chef de parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, Nigel Farage, un eurosceptique britannique : « L’Union Européenne comprend notre point de vue mais pas que nous voulons qu’aucun fonctionnaire ne siège dans des bureaux de pays tropicaux à distribuer les projets alors que nous n’avons rien à dire. »

Coût de l’opération ?

Au bureau, juste en dehors de la capitale Bridgetown, le personnel répartit entre autres l’argent entre les projets des dix pays des Caraïbes, Antigue et la Barbade, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et-les-Grenadines, Anguilla, Montserrat, les Iles Vierges britanniques, Grenade et Dominique.

Un porte parole de l’Union Européenne avoue que le bureau coûte quelque 2,5 millions d’euros par an, mais dit que l’on a choisi pour la côte ouest, uniquement parce que c’était près du ministère des Affaires Etrangères et de la Haute Commission britannique : « Le bureau de l’Union Européenne gère 292 millions d’euros pour toutes sortes de projets, comme l’aide à la construction d’hôpitaux et d’écoles pour les gens issus de certaines régions vivant dans la pauvreté »

Les quartiers généraux de l'UE à Barbade

(sc) - Sources : Express.be

Plus d'info Travailler à l'étranger

17/08/2012