Les RH investissent pleinement dans la satisfaction des employés

Après plusieurs années difficiles, le marché du travail revit. Le nombre d'offres d'emploi continue d'augmenter. Cela n'échappe pas aux employés ni aux managers. La satisfaction et la rétention des travailleurs sont de précieux défis pour les ressources humaines en 2016. Voilà ce qui ressort de l'étude menée par Walters People auprès de plus de 1.000 cadres et employés.

Optimisme sur le marché du travail

Les répondants sont clairement optimistes quant à la situation de l'économie belge : 72% des cadres et 65% des travailleurs pensent que 2016 leur apportera des jours meilleurs. "En ce qui concerne le marché du travail, nous semblons arriver à un véritable tournant", explique Özlem Simsek, directeur de Walters People Belgique.


"Les managers (51%) et employés (54%) s'attendent à ce que le nombre d'offres d'emploi reste stable en 2016. En revanche, bon nombre de travailleurs sont plus optimistes : 4 managers sur 10 et un tiers des employés pensent que 2016 apportera plus d'emplois que les années précédentes. Nos résultats du premier trimestre leurs donnent raison. Nous constatons une augmentation globale du nombre de postes vacants auprès de nos clients."

Satisfaction du personnel

Dans un tel contexte, les départements RH ne doivent plus s'occuper des réorganisations. Seuls 12% des managers les considèrent encore comme un défi pour 2016. L'attention se déplace de plus en plus vers l'augmentation de la satisfaction et l'engagement des employés.


Özlem Simsek, poursuit : "Près de la moitié des cadres notent qu'il s'agit d'un défi primordial pour cette année. De plus, un tiers des dirigeants sont préoccupés par l'éventuel départ de leurs meilleurs éléments. Ils ont raison de s'en soucier car 6 travailleurs sur 10 envisagent de passer d'une entreprise à l'autre au cours de leur carrière. La moitié des personnes interrogées ont déclaré rester chez leur employeur actuel s'il leur offrait certaines possibilités de croissance."

Les possibilités de croissance aussi importantes que le salaire

Les possibilités de croissance sont la clé immédiate de la satisfaction des employés. "37% des cadres estiment que leurs employés quittent leur entreprise en raison d'un manque de possibilités de carrière. 29% tentent d'y remédier en se concentrant pleinement sur les possibilités d'évolution en interne", précise Özlem Simsek.


"A leur tour, 80% de travailleurs indiquent qu'ils trouvent primordial d'exercer un job intéressant lorsqu'ils cherchent un nouvel employeur. Le contenu de la fonction obtient presque les mêmes scores que le niveau du salaire (82%)."

Plus d'attention pour l'équilibre vie privée-vie professionnelle

Bien que beaucoup trouvent qu'un bon salaire est important, il ne s'agit pas de la raison principale des départs des employés. Beaucoup sont généralement satisfaits de ce qu'ils gagnent. Les managers investissent dans d'autres avantages pour garder leurs employés.


Özlem Simsek : "29% pensent par exemple que les travailleurs resteront dans leur entreprise si celle-ci fait preuve de flexibilité en proposant des horaires flexibles ou du télétravail, et ce dans le but d'équilibrer les vies privées et professionnelles. 76% des employés trouvent qu'il est (très) important d'avoir un certain équilibre entre les deux lorsqu'ils cherchent un nouveau challenge. Les managers interrogés sont du même avis et connaissent très bien les aspirations de leurs travailleurs."


(eh/jy) – Source : Robert Walters 

Plus d'info Santé , Collègues , Patrons , Travail d'équipe , Accompagnement de carrière , Détente , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle , Développement personnel

16/09/2016