L'intégration est la nouvelle méthode de recrutement

En cette période de pénurie de talents, l'accueil et l’intégration des "perles rares" est plus que jamais d’actualité.

17 juillet 2018

Partager

"Les employés talentueux n'ont souvent pas la patience d'attendre. Ils cherchent rapidement une autre opportunité professionnelle."

En effet, il y a une différence entre ce que fait une entreprise et la manière dont les nouveaux arrivants aiment être accueillis par leur nouvel employeur.

"60% des travailleurs fraîchement engagés envisagent de démissionner si leur processus d'intégration ne se passe pas bien."

L'intégration est un sujet sensible. Celle-ci prédominait l'événement 'Best Workplace' qui a lieu au 'Great Place to Work Institute' en Belgique. Afin d’illustrer la thématique comme il se doit, les visiteurs pouvaient s'inscrire à un comptoir d'enregistrement et étaient accueillis par des hôtesses tant sur qu’en dehors de la scène principale.

Lors de cette soirée, organisée par Jobat et MARK Magazine, un prix spécial d'intégration pour les entreprises a été décerné. AE consultants, Easi et SAS figuraient parmi les nominés et c’est finalement AE consultants qui l’a remporté. Le jury a salué le processus d'intégration solide et efficace d'AE consultants ainsi que son côté humain. En effet, l’entreprise organise des journées d’accueil et chouchoute ses collaborateurs. Elle s'adresse directement aux nouveaux employés par leur prénom afin qu'ils se sentent immédiatement les bienvenus et leur remet leur voiture de société à l'avance afin de leur faciliter la vie. Il ne s’agit que de deux exemples parmi tant d’autres.

Plus que de la formation

L’intégration est donc beaucoup plus que de dire en vitesse à un nouvel employé quelles seront ses tâches et quelles formations lui seront dispensées. Dans un monde idéal, les formations sont liée à la connaissance des collègues et de la culture d'entreprise. "Un processus d'intégration bien pensé garantit que les employés maîtrisent plus rapidement leurs tâches et ont plus confiance en eux. Cela contribue également à une culture d'entreprise positive, stimule l'esprit d'équipe et rend les gens plus heureux dans leur travail", explique Maj Buyst, directeur chez Robert Half.

Et pourtant, nous sommes encore bien loin de cette intégration idéale. Une étude de Robert Half menée auprès de 1.000 employés belges montre que 35% des managers interrogés reconnaissent que leur entreprise ne dispose pas d'un solide plan d'intégration. D’autre part, 60% des personnes interrogées envisageraient de quitter leur employeur le premier mois si leur processus d'intégration ne se déroule pas de manière optimale. "Les employés talentueux ont souvent plusieurs opportunités dans ce marché du travail restreint", poursuit Maj Buyst. "S’ils remettent rapidement en question la compétence d'une entreprise ou d'un département, ils n'ont souvent pas la patience d'attendre et se tournent rapidement vers une autre opportunité. 45% des employeurs belges indiquent avoir déjà vécu une telle situation."

Buddy

Il est crucial pour l'intégration que le nouvel employé puisse voir son rôle au sein de l'entreprise de manière globale, souligne Maj Buyst. Il est aussi important que l'employeur et l'employé recherchent ensemble des objectifs professionnels et personnels. Planifier un moment d'évaluation sur une base régulière, où les deux parties se tournent vers la croissance professionnelle et personnelle, est recommandé.

Il est également vrai que les nouveaux arrivants se perdent souvent et ne savent pas assez vite où ils peuvent poser leurs questions. Dans les grandes organisations, cela peut s’avérer un obstacle pour les débutants. Il est donc souvent recommandé de fournir un ‘buddy’ ou ‘parrain’ aux nouveaux venus. Il s’agit de personnes qui sont personnellement responsables de l'intégration des nouvelles recrues.

Pré-intégration

Une bonne intégration commence également avant que le travailleur n’intègre l’entreprise. Cela signifie par exemple que le département informatique doit être au courant de l'arrivée d'une nouvelle personne afin que cette dernière ait directement accès aux logiciels nécessaires, aux bases de données et aux différents périphériques.

De nos jours, les sociétés font de plus en plus attention à la pré-intégration de leurs travailleurs et leurs fournissent des conseils avant même qu’ils ne commencent à travailler. Il est notamment question de pré-livraison d'informations relatives au premier jour de travail de l’employé ou au contenu de ses tâches.

"La pré-intégration fait en sorte que les nouveaux employés peuvent mieux et plus rapidement se préparer à leur nouvelle fonction", déclare Hélène Ernotte, directrice des ressources humaines au sein de la société de logiciels SAS. Elle a commencé à mettre en place une politique de pré-intégration au milieu de l’année 2017 tout en dévéloppant une plate-forme numérique et une application mobile pour son entreprise. "Cela leur permet déjà de se familiariser avec leur environnement de travail", ajoute-t-elle.

Après tout, une bonne (pré)intégration peut permettre de répondre aux attentes du candidat pendant qu’il postule. Cela doit réconforter le choix du nouveau venu. Car ce qui vaut pour les ventes et les clients est également d’application pour le recrutement et les ressources humaines : conserver est tout aussi (voire même plus) important qu’attirer. 'Keep is the new get'.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.